Menu

Réouverture partielle de la médiathèque : rencontre avec Karine Labrousse, la bibliothécaire

Annotation 2020-04-15 113729.jpg

Mardi 26 mai, votre médiathèque a rouvert ses portes...enfin, pas complètement, crise sanitaire oblige !

Rencontre avec Karine Labrousse, la bibliothécaire, qui a bien voulu répondre aux questions du Journal du Gers

Journal du Gers : Comment la médiathèque s’est-elle organisée pour cette réouverture partielle ?

Karine Labrousse : On a réaménagé la médiathèque en suivant les recommandations des associations professionnelles des bibliothèques.

Les lecteurs n’ont pas accès aux collections directement.

Ils consultent le catalogue en ligne sur mediagers ; ils envoient leur sélection par mail  : bibliotheque-vic-fezensac@outlook.fr ou via la page facebook ou par téléphone pour bénéficier de conseils.

On garde  toujours notre rôle de conseiller auprès des lecteurs.

On convient d’un rendez-vous pour le retrait des documents pendant les créneaux d'ouverture.

Pour les retours, la procédure de rendez-vous est la même mais on peut opter pour la boîte aux lettres qui est opérationnelle. Elle fonctionne bien d’ailleurs. On avait 150 retours sur le week-end .

Le lecteur qui ramène ses ouvrages sur rendez-vous présente ses ouvrages à travers le plexi et on peut biper le code barre, ce qui évite les contacts. Le lecteur pose ensuite les livres dans des bacs plastique.

En fin de journée, gantées et masquées, on récupère les livres et on va les mettre en quarantaine puis les désinfecter.

Au bout de dix jours, le virus est mort. Ensuite, on fait ce que l’on fait depuis des années, à savoir désinfecter tous les ouvrages (vinaigre blanc, Sanytol…).

On a réaménagé l’espace CD Vidéos pour en faire l’espace quarantaine.

Les livres y sont placés avec la date pour que dix jours après, on les récupère pour les désinfecter.

C’est une grosse organisation !

Journal du Gers : Avez-vous modifié vos horaires ?

Karine Labrousse : Oui, nous les avons réduits en raison des contraintes sanitaires.

Nous sommes ouverts le mardi et le mercredi de 14 h à 17 h 30 et le vendredi et le samedi de 9 h 30 à 12 h.

Journal du Gers : Toutes ces contraintes vous laissent-elles le temps de préparer des commandes pour enrichir le fonds ?

Karine Labrousse : Oui, au contraire, on prend le temps de travailler sur les commandes. C’est très important que nous, bibliothécaires, soutenions nos libraires habituels car ils souffrent énormément de cette situation.

Nous avons déjà passé des commandes de nouveautés en romans chez Ludo et nous travaillons avec nos libraires habituels à Auch, Les Petits Papiers et le Migou.

Journal du Gers : Avez-vous une idée de date de réouverture complète de la bibliothèque ?

Karine Labrousse : Non, nous n’avons pas d’idée précise.

La difficulté va être de passer de la phase 1 à la phase 2 de déconfinement qui devrait permettre d’accueillir huit personnes à la fois. Mais dans une bibliothèque, on fouille, on touche les livres, on les feuillette, c’est aussi ça le plaisir d’aller dans une bibliothèque. Or, comment garantir une désinfection systématique de tous les ouvrages touchés ? Cela semble impossible.

C’est pourquoi il est probable que l’on passe directement de la phase 1 à la phase 3 quand les conditions sanitaires seront optimales et que l’on pourra retrouver un fonctionnement normal.

En attendant, nous allons tout mettre en œuvre pour rendre cette période la plus agréable possible en proposant par exemple des paquets-surprises, en faisant découvrir des auteurs à nos lecteurs…

On va essayer le plus possible de compenser cette absence de contact direct avec le livre.

Journal du Gers : Qu’en est-il de l’accueil des enfants des écoles ?

Karine Labrousse : Tous ces accueils ont été suspendus.

Nous devions recevoir, en avril et mai, pour leur 3e ou 4e visite annuelle les classes des écoles maternelles et élémentaires de Vic-Fezensac, Marambat, Lupiac et Riguepeu.

Journal du Gers : Quel sort est réservé à vos animations ?

Karine Labrousse : Nous savons déjà que l’animation de l’été « Les estivales de l’illustration » n’aura pas lieu.

Elle a été annulée comme toutes les manifestations entraînant des regroupements humains.

En revanche, on croise les doigts pour le festival « Dire et lire à l’air » qui devrait avoir lieu fin septembre.

On espère pouvoir aussi maintenir un mois autour de la dyslexie puisque c’est un fonds qu’on développe dans notre médiathèque. Un spectacle jeunesse dans le cadre de cette animation est prévu, en octobre, dans la salle polyvalente.

Journal du Gers : Qu’en est-il des abonnements et des nouvelles inscriptions ?

Karine Labrousse : Tous les abonnements sont prolongés jusqu’à la réouverture totale de la médiathèque.

Quant aux nouveaux abonnements, ils sont gratuits jusqu’à la réouverture.

N'hésitez pas. Reprenez le chemin de votre médiathèque !

Toutes les mesures sont prises pour votre sécurité et le personnel de la médiathèque met tout en oeuvre pour vous faire oublier les contraintes imposées par la crise.

Médiathèque Vic-Fezensac - 18 rue des Cordeliers -  05 62 58 00 15

bibliotheque-vic-fezensac@outlook.fr

  • Mardi et mercredi de 14 h à 17 h 30
  • Vendredi et samedi de 9 h 30 à 12 h

IMG_20200526_155514.jpg
L'espace quarantaine
IMG_20200526_155521.jpg
Le "stand" désinfection
IMG_20200526_160622.jpg
Les bacs pour les retours
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles