Menu

Réforme des retraites : séquence émotion devant la préfecture

P1650335.JPG

Après avoir déversé les sacs "poubelles de la réforme", les"Black Profs" ont allumé des bougies et observé une minute de silence avec les autres manifestants.

Même si l’intersyndicale assurait le bon tempo à la manifestation avec tout ce qu’il faut comme slogans revendicatifs sur la réforme des retraites, ce sont les « Black Profs » qui ont donné une autre dimension au  mouvement. Après avoir bloqué, dès 11 heures, les entrées sur la place de la Libération, les « Black profs » ont simulé leur mort en s’allongeant sur la place durant cinq bonnes minutes. Une séquence tout à fait symbolique pour dénoncer « que nous allons droit vers le mur et la mort des salariés dans leur travail ou, au moins pire, à un lourd handicap psychique ou physique ».

Puis, le cortège des 400 manifestants s’est élancé de la place de la Libération pour rejoindre l’avenue Alsace, le marché du jeudi, et revenir à la place de la Libération. Laquelle a vu l’arrivée d’un tracteur et sa benne du syndicat agricole du MODEF (Mouvement de Défense des Exploitants Familiaux) dont le but était de récolter des sacs poubelles contenant « la réforme des retraites ». Les sacs furent déversés devant la préfecture où quelques minutes après seront déposées des bougies en mémoire des travailleurs morts ou bien handicapés dans l’exercice de leur travail. Spontanément, micros et sonos se firent oublier, les manifestants étaient prêts pour une longue minute de silence. Moment poignant.

P1650350.JPG
Début du rassemblement sur la place de la République.
P1650354.JPG
Départ de la manifestation.
P1650362.JPG
Des "Black Profs" résolues.
P1650395.JPG
Les sacs poubelles déversés devant la préfecture.
P1650411.JPG
Depuis le 1er février le travail a tué ou mutilé.
P1650439.JPG
Des bougies ont été déposées devant la préfecture.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles