Menu

Premier tour de manivelle pour le Festival Indépendance(s) et Création

DSC01303.JPG

Sans paillettes, ni sunligths,ni tapis rouge, il a débuté, hier soir, devant un public averti et fidèle. 

Les personnalités, Serge Regourd, vice-président de la Région Occitanie, Philippe Martin, président du Conseil Départemental, Christian Laprébende, maire d'Auch, Delphine Grail-Dumas, sous -préfète de Mirande, ont, chacun à leur tour, salué l'engagement en faveur du cinéma gersois mené par  Alain Bouffartigue, directeur de Ciné 32, et  son équipe depuis 40 ans.

Ce dernier a insisté sur le sens du Festival, sa créativité et sa liberté loin, très loin des algorithmes et des calculatrices, il aussi annoncé l'extension de la structure actuelle, information reprise par le maire d'Auch. 

Philippe Martin a rappelé l'époque héroïque de son prédécesseur avec verve, Sylvie Pialat, productrice et invitée d'honneur a sorti, hilare, une photo d'Alain Bouffartigue très chevelu, l'humour et la gaieté étaient de mise. 

Aude-Léa Rapin, réalisatrice du film inaugural "Les héros ne meurent jamais", a exprimé son bonheur d'être présente dans le Gers et dans ce festival si singulier ; elle était accompagnée par l'acteur  du film, Jonathan Couzinié.

La magie du cinéma va opérer durant ces quatre prochains jours à Ciné 32, il faut y courir pour voir un cinéma autrement, s'émerveiller, s'étonner,frissonner, pleurer de rire ou d'émotion, se faire plaisir aussi.

 

 

DSC01307.JPG
Sylvie Pialat, son humour et son rire communicatifs
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles