Menu

Maurice Poncelet n'a pas perdu sa rue

IMG_20190823_205558.jpg

Le week-end du 10 et 11 août dernier, Joseph Berenguer (La Varangue) et Dominique Soulan (Le Jeep Club d'Artagnan) avaient organisé autour des arènes une exposition de matériel de guerre, de véhicules d'époque et de photos de combattants de la Résistance.

Un public nombreux se pressa à la manifestation et, en particulier, à l’exposition de photos où certains retrouvaient des parents ou amis souvent disparus dans les combats de la Résistance.

Parmi ces soldats de l’ombre, le peintre Maurice Poncelet rejoignait les premiers maquisards dans les forêts du Fezensac. Il y joua un rôle important notamment dans la communication et, notamment, avec les têtes des groupes de résistance.

Capturé et enfermé à Auch avec le Danois Petersen, à la caserne Espagne, il réussit à s’évader et regagna bien entendu les troupes combattantes.

Maurice Poncelet était un peintre de renom et le maréchal Goering voulut lui acheter la toile « La marchande de cages » mais, dans un acte de résistance, il refusa et envoya l’œuvre en Amérique pour ne pas qu’elle tombe dans les mains des Allemands.

Lors de son arrestation, il fut torturé mais ne lâcha pas un mot sur les sites de parachutage du Fezensac.

En mai 1998, par l’entremise d’un habitant de Collioure, les œuvres de Maurice Poncelet furent exposées à Vic-Fezensac, salle de la mairie, en présence de sa femme et de sa fille. En même temps, le conseil municipal et l’association des Sept Péchés Capiteux voulurent rendre hommage à Maurice Poncelet en donnant son nom à une rue de la ville.

Cette ruelle relie la rue de l’ancien Hôpital et la rue Marcadère.

Cette célébration du 75ème anniversaire du Débarquement et de la Libération du Gers  a recréé peut-être dans la ville un climat délétère semblable à celui des années de guerre.

C'est ainsi que le panneau de la rue Maurice Poncelet a été saboté : avec une échelle d’au moins deux mètres, du gros scotch, du papier et du feutre, on transforma l’inscription de cette manière : Maurice Poncelet devint Maurice Poncet (voir photo)

Le maire, alerté par un passant, fit nettoyer la plaque immédiatement par les Régies.

Cet acte de vandalisme a touché un grand nombre de Vicois.

Pierre Dupouy

IMG_20190804_130658.jpg
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles