Menu
Fleurons de Lomagne

24 élèves de plus…et une classe en moins !

collège condom.jpg

Pourquoi 77% des enseignants du Collège de Condom ont fait grève, le mardi 5 février

Communiqué des enseignants du collège Saint Exupéry à Condom

Le collège avait obtenu, suite à la mobilisation de septembre, quelques moyens supplémentaires ayant permis, au prix de certains sacrifices, de créer une cinquième classe de 5ème.

En décembre, l'Inspection Académique avait informé du maintien l'an prochain de ces moyens. Or, le rectorat revient sur cette annonce en supprimant une classe (sur le niveau de 6ème actuel). La dotation accordée à l'établissement est en légère baisse par rapport à celle de l'an passé alors que les effectifs sont en hausse (24 élèves de plus prévus).

La conséquence est simple : en 6ème et en 5ème, les effectifs gonflent sensiblement. Il y aura 29 élèves par classe en 6ème et 31 en 5ème, en sachant que de nouvelles arrivées se produisent toujours au cours de l'année (11 élèves par exemple depuis septembre 2018 suite à l’installation de leur famille dans le secteur).

Avec 31 enfants par classe, il devient impossible aux enseignants de consacrer suffisamment de temps à chaque élève pour qu’il progresse, de lui accorder l’attention qu’il mérite, sans parler de la dégradation évidente des conditions matérielles.

Les enseignants sont bien conscients que la réussite scolaire n’est pas qu’une question de moyens, mais ces derniers y contribuent néanmoins fortement ! Ils s’efforcent au quotidien d’œuvrer pour que tous leurs élèves, malgré les inégalités sociales très fortes à Condom, puissent apprendre et progresser comme il se doit.

Le fort taux de participation de ce mardi 5 février marque leur engagement et leur détermination à tout mettre en œuvre pour faire évoluer favorablement cette situation.

Le conseil d’administration qui s’est tenu, ce jeudi 7 février, et qui était consacré à l’étude des moyens donnés au collège pour préparer la rentrée scolaire 2019, s’est prononcé largement contre cette dotation et ses conséquences. A 14 voix contre, enseignants, parents, élèves, représentante de la mairie, 1 abstention et 4 votes pour.

Si la situation ne devait pas évoluer, comme l’an dernier, l’équipe enseignante est prête à s’engager dans des actions pour revendiquer des moyens supplémentaires permettant la création de deux classes supplémentaires (1 en 6ème et 1 en 5ème) et des dédoublements en langues et en sciences.

Photo Marc Le Saux

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles