Menu

80ème anniversaire de la Retirada

retirada guernica.JPG

La région en soutien aux initiatives commémoratives

2019 sera l'année du 80ème anniversaire de la Retirada, épisode durant lequel près de 500 000 Républicains espagnols ont fui leur pays, après la victoire du Général Franco et traversé les Pyrénées. À cette occasion, la Région prévoit de mettre en œuvre un vaste programme d'actions et de soutien afin de valoriser et diffuser, auprès d'un public large, la mémoire de ces combattants de la liberté.

Un appel à manifestations d'intérêt est lancé afin de susciter et d'identifier les projets qui se dérouleront l'année prochaine et sur le territoire régional, avec pour objectif de faire connaître cet épisode de l'histoire. La date limite de dépôt est fixée au 10/09/2018.

1936-1939 : Un pays divisé par une guerre

La guerre civile d’Espagne a entraîné le départ de plusieurs vagues de réfugiés vers la France, de 1936 jusqu’en 1939 où la chute de Barcelone provoque, en quinze jours, un exode sans précédent. Près d’un demi million de personnes franchissent alors la frontière des Pyrénées, dans de terribles conditions. C’est la Retirada.

À partir de la fin du XIXe siècle, les conflits sociaux et politiques se succèdent en Espagne et la proclamation de la Seconde République, le 14 avril 1931, vient nourrir l’espoir d’une société meilleure. Le gouvernement entreprend une série de réformes novatrices, au caractère progressiste, venant rompre avec les régimes et gouvernements précédents, fortement soutenus par l'Église et d'obédience plutôt conservatrice. Les changements opérés face au modèle séculier sont immédiats et radicaux : séparation de l'Église et de l'État, mariage et divorce civil, réformes de l'armée, de l'enseignement, réforme agraire, mesures sociales et professionnelles, statut d'autonomie pour la région catalane et de façon notable, droit de vote pour les femmes et droit à l'avortement.
Mais malgré des avancées, dans l’enseignement ou les droits des femmes notamment, la déception grandit et, petit à petit, les illusions s’évanouissent pour laisser place à l’expression du mécontentement populaire qui exacerbe les tensions sociopolitiques. Le 18 juillet 1936, le soulèvement militaire, préparé par les nationalistes, éclate, la guerre d’Espagne commence. Durant près de trois ans, le peuple espagnol se trouve divisé : d’un côté, les nationalistes, dirigés par le Général Francisco Franco et soutenus par l’Église et l’armée, de l’autre les Républicains qui comptent dans leurs rangs différentes tendances de gauche - marxistes, anarchistes, socialistes, communistes et républicains modérés. Souvent considérée comme un prélude à la Seconde Guerre mondiale, l’Espagne devient aussi le terrain de confrontations internationales. 

 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles