Nouvelle édition artistique au Musée Campanaire " 4 Regards sur l'Art "

20220122_120259.jpg

Photo : Mr Claude Ariès (organisateur de cette exposition ) entouré des artistes

Samedi en fin de matinée a eu lieu le vernissage de la nouvelle exposition, en présence de Francis Idrac, maire, Angèle Thulliez,conseillère adjointe au Patrimoine, des représentants du Conseil Municipal et de Christine Ducarrouge, conseillère départementale. Le public a pu découvrir les œuvres de ces artistes, qui ont montré un langage artistique bien différent les uns des autres, c’est toujours une vraie découverte pour ceux qui s’intéressent à l’Art.

Les artistes

Quand on entre dans le Musée, le regard se pose immédiatement vers cet immense aigle pêcheur de 3m80, aux ailes déployées, d’une envergure époustouflante. Franck Koob, propose aux spectateurs une douzaine d’oeuvres, toutes plus impressionnantes les unes que les autres, que ce soit le taureau, la moto, la 2 Chevaux, le cheval, un iguane….Cet artiste surprend par sa maitrise et sa virtuosité, son savoir faire vient aussi d’un CAP et d’un BAC Pro dont il est titulaire en ferronnerie d’Art…

Là, nous sommes dans l’ univers tout en finesse et de charme de Pamela Amathieu, où chaque détail a son importance, l’Art naïf, est sa passion, ce sont des tableaux intimistes, ses couleurs sont douces, une certaine poésie s’en dégage, tout est bonheur pour elle ….elle raconte des histoires de tous les jours, un ballon qui s’envole, une village qui se réveille, un cirque qui s’installe. Que dire de l’Art Naïf, si ce n’est qu’il nous raconte des « tranches de vie », ces peintres travaillent beaucoup, ces saynètes nous rappellent notre enfance, sans pour autant sombrer dans la mélancolie.

Véronique Blot, quant à elle, est dans l’abstraction, après une période d’aquarelliste, là voilà qui se tourne vers des mouvements colorés, y ajoutant des effets de matières, des épaisseurs, c’est une atmosphère très animée qui s’offre aux regards des spectateurs.

Puis, pour terminer le petit tour d’horizon de l’exposition, Pierre Galtier, l’aquarelliste, s’exprime dans des tonalités très nuancées, que ce soit « L’eau vive «  ou le «  Port de Sète «  ou «  Toulouse sous la neige », tout est dans la sérénité, dans la réflexion, il y a une certaine sensibilité dans sa manière de peindre….

 

Cette exposition est à découvrir au Musée Campanaire jusqu’au 25 février, du mardi au samedi, de 10 h à 12 h et 14 h 18 h, ouverture également le 1er dimanche du mois, le 6 février.

 

100_3019.JPG
100_3019.JPG
100_3020.JPG
100_3020.JPG
100_3021.JPG
100_3021.JPG
100_3022.JPG
100_3022.JPG
100_3028.JPG
100_3028.JPG
100_3026.JPG
100_3026.JPG
100_3027.JPG
100_3027.JPG
100_3024.JPG
100_3024.JPG
100_3025.JPG
100_3025.JPG
20220122_142722.jpg
20220122_142722.jpg
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles