Sainte Barbe avec les pompiers de Vic : les nouvelles recrues s'expriment !

Revue CS.jpg

Ce samedi 4 décembre les sapeurs-pompiers du centre de secours célèbreront leur patronne Sainte Barbe.

Programme :

10h30 :  Messe en musique en l’église St Pierre avec l’harmonie  vicoise

11h15 :  Hommage aux morts au monument aux morts

11h30 :  Défilé pédestre et motorisé

11h45 :  Remises de médailles et de galons place de la mairie.

La Sainte Barbe est l’occasion de présenter les 4 recrues de l’année.

4 questions, 4 réponses !

Pourquoi avez voulu devenir pompier volontaire au centre de secours de Vic ?

Vanessa FONTAN agent communal :


 

"J’avais envie de donner de mon temps pour aider les autres. Les pompiers de Vic-Fezensac ont fait une campagne de communication et m’ont contactée.

Je me suis dit que c’était l’opportunité d’aider la population."   

Quelles démarches avez vous faites pour être recruté ?

Monica DINIZ CORDEIRO étudiante :

"Après avoir vu les affiches de recrutement, j’ai fait appel au chef de caserne M. Pontier qui par la suite m’a donné rendez-vous  pour une présentation de la caserne et un entretien. J’ai déposé ma candidature, puis j’ai fait des tests physiques et un examen médical."

Comment s’est déroulée votre intégration ?

Victor GUEZE étudiant :

"L'intégration s'est extrêmement bien déroulée avec une présentation aux pompiers actifs lors d'une manœuvre de début de mois.

Nous avons commencé notre apprentissage par une présentation du matériel de l’ambulance.

Durant le mois qui a suivi, chacun des 4 nouveaux a dû choisir un parrain chargé de l'aider en cas de problème quelconque lié à l'activité de sapeur pompier.

 Merci à l'adjudant Jonathan DEAUZE qui s'est occupé de moi durant toute la période de formation."

Quelles sensations éprouvez- vous à servir la population ?

Jérôme BOISNEAU maraicher :

"Quand mon bip sonne, je sais qu'une ou plusieurs personnes ont besoin d'aide rapidement.

A chaque fois, je suis heureux de partir servir et parfois même fier en rentrant à la maison de raconter à mes enfants ce que j'ai fait.

Je sais que je ne suis pas indispensable à la population, en revanche je me rends bien compte, depuis un an, à quel point le petit groupe des 24 sapeurs pompiers volontaires de Vic-Fezensac est très utile à ce territoire."

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles