Des Racines et des Ailes: Alain Lacoste et le patrimoine de Marciac.

Alain Lacoste

Ce soir sur FRance 3

Des Racines et des Ailes : Alain Lacoste et le patrimoine de Marciac.

L’ancien couvent des Augustins : son cloître imaginé.

Ce soir, mercredi 13 octobre 2021, à 21h00, une émission spéciale « Terroirs d’excellence en Midi Toulousain », dans un numéro inédit du programme de France 3 « Des racines et des Ailes » mettra à l’honneur la bastide de Marciac. Dans la bande annonce du programme, plusieurs reportages sont annoncés par Carole Gaessler : une visite des coulisses de l’opéra du Capitole et un voyage aérien à bord d’une réplique du Breguet XIV F-POST de Saint-Exupéry. Le reportage qui sera dédié au patrimoine historique de Marciac présentera la réforme du site du Couvent et du Cloître des Augustins.

Patrimoine, histoire et connaissance.

« Des racines et des ailes » est une émission consacrée au patrimoine, à l’histoire et à la connaissance. Ses reportages font appel à des passionnés, professionnels de la culture ou acteurs de leur propre histoire, qui permettent d’établir le lien entre le passé et le présent. C’est tout à fait à l’image d’Alain Lacoste, qui par son savoir-faire restaure des œuvres d’art, comme le retable de la petite église Saint-Martin de Soublecause, dans les Hautes-Pyrénées. Les équipes de caméramans du programme télévisé étaient venus assister à la restitution de ce travail en février dernier.

L’émission de ce soir présentera également la création artistique de la nouvelle aile du Cloître des Augustins, réalisée par l’Atelier 32. Alain Lacoste en est également à l’origine puisque c’est sa proposition de « sculpture en treillage qui serait un dessin dans l’espace retraçant les lignes de force principales de l’aile du cloître » qui fut retenue pour le projet de réhabilitation du site, suite aux fouilles archéologiques préventives réalisées il y a déjà quatre ans.

Un morceau de Marciac en Californie.

L’aile du cloître des Augustins disparut en 1906. Les pierres qui jadis se trouvaient ici sont maintenant dans le château de W. Hearsth, un richissime américain magnat de la presse. C’est grâce à Céline Brugeat, auteure d’une thèse intitulée « Quand l’Amérique collectionnait les cloîtres »,  et au témoignage clef de Charles Moncassin, que l’on a retrouvé les éléments manquants. Ceux-ci sont donc aux Etats-Unis, en Californie.

Alors à Marciac, ce patrimoine reprend corps avec la sculpture en treillage d’Alain Lacoste, qui l’évoque merveilleusement la nuit, lorsqu’elle se révèle dans toute sa splendeur, avec les différents éclairages. Pour connaître toute l’épopée de ce cloître, les marciacais peuvent consulter le livre de Bernard Deubelbeiss, Jacques Barnouin et Pierre-Henri Ardonceau, « Le fabuleux destin de Marciac : du rêve des fondateurs à la passion du jazz » publié par les Editions « Un autre regard ».

A voir ou à revoir aussi

Le blog de Marciac dans lequel Maurice Serres, dans un post du 22 octobre 2017, narre les épisodes de l’enquête qui permit de le retrouver outre-Atlantique. https://marciac.typepad.com

Nicolas Hamon

Photos capture d'écran 

 

 

marciac fr3 racine et des ailes.jpg
marciac fr3 racine et des ailes.jpg
1634111734591 (002).jpg
1634111734591 (002).jpg
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles