Menu

Les jeunes gersois et la politique.

urne vote 2021.JPG

Petit sondage local  

Les jeunes gersois et la politique. Petit sondage local  

En ces temps d’élections régionales et départementales, l’ analyse du dernier scrutin montre que les jeunes n’étaient pas au rendez-vous dans les bureaux de vote ce dimanche 20 juin 

Pour beaucoup, la raison principale invoquée est le manque d’information, «  nous ne sommes pas assez sensibilisés aux différentes campagnes, beaucoup de candidats se contentent de distribuer des flyers en oubliant totalement d’échanger avec nous, les futurs électeurs via les réseaux sociaux » sont les mots d’Elise, étudiante gersoise. 

Tous n’ont pas pour autant boudé les urnes « Je suis allée voter, car pour moi la politique est très importante même si parfois en tant que jeunes, on peut se sentir oubliés. Des gens se sont battus pour le droit de vote, notamment les femmes et je trouve cela logique de se déplacer » selon Axelle d’Auch.

 Il est également important de souligner le phénomène de la toile qui détache complètement ces jeunes de la presse papier ou encore des chaînes tv et des programmes politiques. 

Aujourd’hui, la plupart d’entre eux semblent s’informer grâce aux différents comptes des médias officiels sur les réseaux sociaux.  Mathieu, étudiant toulousain se confie « je m’informe uniquement grâce à Twitter ou Instagram. Avec les publications sur réseaux sociaux je peux être informé sans le vouloir, lorsque je consulte mon fil d’actualité les informations viennent à moi au fur et à mesure ». 

 Mais alors que faudra-t-il faire pour regagner l’attention de nos jeunes et les amener aux urnes ? 

Lorsque nous demandons aux  jeunes ce qu’ils attendent de la politique, un seul et même exemple est revenu dans leurs discours «  Youtube ». 

Avec la popularité qu’a enregistré la vidéo des deux célèbres youtubeurs « Mcfly et Carlito » qui recevaient le président de la République. Beaucoup suggèrent que des chaînes ludiques à caractère moderne soient postées afin de captiver l’attention de nos futurs électeurs. «  nous avons  envie de nous intéresser à la politique comme on s’intéresse aux influenceurs ou aux chanteurs » nous ont confié des collégiens interrogés ce lundi. 

Plus de visibilité sur les réseaux, et plus d’échanges c’est donc ce que réclament les jeunes afin d’être mieux renseignés sur la politique, qui malgré tout et selon eux, tient une place importante au sein de notre société démocratique. 

 

Aurore BOUCHY 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles