Menu

Non aux violences à l'égard des femmes

SOROPTIMIST.JPG

Du 25 novembre au 10 décembre, les Soroptimist "orangent" le monde

La violence à l’égard des femmes et de filles est l’une des violations des droits humains les plus répandues, persistantes et dévastatrices au monde et c’est une menace pour des millions de filles et de femmes. Toutes les femmes peuvent en être victimes,  quel que soit leur âge, leur condition sociale ou leur niveau d’études. Ces violences prennent de nombreuses formes : violence physique, sexuelle ou psychologique, mutilation génitale, mariage précoce, abus économique et exploitation, maltraitance de femmes âgées sans oublier le harcèlement sur les réseaux sociaux.

En 1991, le Centre pour le leadership mondial des femmes (CLMF) initie et coordonne une campagne mondiale « 16 jours d’activisme contre la violence sexiste ».

Le 20 Décembre 1993, l’Assemblée générale des Nations Unies adopte la Déclaration sur l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Orange, une couleur fédératrice 

En 2014, la couleur Orange devient la couleur emblématique de ces journées d’activisme. Elle symbolise un avenir meilleur et un monde plus juste, sans violences à l’encontre des femmes et des filles. Les clubs Soroptimist du monde entier vont pendant 15 jours « oranger » leurs villes, les monuments, les fontaines, les parcs, distribuer des nœuds orange, des ballons orange, des roses orange, participer à des marches ou des rassemblements afin de sensibiliser le public aux violences faites aux femmes.

Du 25 novembre au 10 décembre

Sous l’impulsion de leur association mondialement connue pour leurs différentes actions en faveur de la cause des femmes et l’égalité femmes-hommes, les Soroptimist seront partout sur le terrain, au cœur de l’action, en permettant des rencontres, des partenariats entre les différents acteurs associatifs, décisionnaires et public.

Qui sont les soroptimist ?

Les Soroptimist sont des femmes actives, des professionnelles engagées, qui visent à améliorer les conditions de vie des femmes, des filles et des enfants, en leur donnant accès à l’éducation, l’autonomisation et le leadership.

Organisées en clubs, elles s’engagent auprès de leur communauté. Par des actions ciblées elles lèvent des fonds, soutiennent des causes, mènent des initiatives pour accompagner, financer des projets en direct ou en partenariat. Créé en 1921, cette ONG représentée à l’ONU et dans ses agences compte aujourd’hui plus de 75 000 membres et 3 000 clubs dans 132 pays et interviennent dans les domaines de l’éducation, l’autonomisation, la lutte contre les violences, la santé, l’environnement et le développement durable.

 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles