Menu

Gers Covid-19, la cote d'alerte

101.png

Ce mardi, Xavier Brunetière, préfet, Jean-Michel Blay, directeur de l’ARS, et Farid Djemmal, inspecteur d’académie, recevaient la presse pour un tour d’horizon complet sur la pandémie Covid-19.

Le préfet commence de façon alarmiste : « La situation s'aggrave clairement dans le Gers, début août, le taux d'incidence c'est-à-dire le nombre de cas pour 10000 habitants étaient de 1,6, première semaine de septembre, il est passé à 5,3 et le taux augmente encore. Ces signes indiquent que nous ne devons pas baisser la garde et ne nous devons pas tomber les masques. »

Tester, tracer, isoler

Il précise que tout est en place avec un protocole bien défini : tester, tracer, isoler. Pour les tests, l'accès prioritaire est donné aux personnes symptomatiques, aux personnes envoyées par un médecin, aux personnes envoyées par l'assurance maladie dans le cadre du contact-tracing. À l’assurance maladie, trente personnes sont formées pour assurer, 7/7 jours, le tracing. Le préfet signale à regret que malheureusement on constate un retard certain, car les personnes contacts sont souvent difficilement joignables. Plus vite, les cas contacts répondent, plus vite intervient la procédure. En moyenne, un cas établi engendre 5 à 7 cas contacts.

Le deuxième axe du process développé par le préfet sont les gestes barrière : distanciation physique, lavage des mains et le port du masque. Le constat est fait que nous baissons notre vigilance. Le constat est fait aussi que le danger se trouve dans le milieu familial et le festif-associatif.

Les mesures

Un arrêté pris en collaboration avec l’ARS et les collectivités précise que le port du masque est obligatoire autour des établissements scolaires à Auch, Condom, Mirande, Gimont, L’Isle-Jourdain, Fleurance, Samatan et il peut être élargi si nécessaire.

Dans le cadre de cette fin de semaine du patrimoine, un arrêté en préparation exigera le port du masque en haute ville à Auch, Lectoure et Larressingle…

Le taux d’incidence explose

Jean-Michel Blay, directeur de l’ARS, prend le relais et présente des chiffres un peu inquiétants : si l’été la circulation du virus a été diffuse, maintenant la circulation est beaucoup plus active, en particulier dans l’est du département (proximité de la région toulousaine), à Auch et dans le nord-ouest du département. Pour les nouveaux cas, nous en avions 6 en juin, 19 en juillet, 110 en août, et 130 pour les 15 jours de septembre. Le taux d’incidence a grimpé très rapidement : 1,6 du 3 au 9 août, 16,3 du 17 au 23 août, 33,2 du 24 au 30 août, 31,6 du 31 août au 6 septembre, 68,4 du 5 au 11 septembre et 74,2 du 6 au 12 septembre.

  • Pour mémoire, avec un taux d’incidence de plus de 50, on passe au rouge (ZCA) si les trois autres indices sont aussi défavorables (voir plus bas).

J.-M. Blay présente d’autres chiffres importants : le taux de dépistage est passé aux alentours de 600/650 jour sachant que le laboratoire mutualisé de Montauban peut traiter jusqu’à 700 tests. Les résultats sont donc disponibles sous 24 heures. Il fait le point sur l’indicateur de positivité qui était de 0.3 % en août et qui maintenant est de 6 %. Heureusement, l’hospitalisation est modérée : un cas en réanimation, 10 hospitalisations, et une personne en réadaptation post-Covid à St Blancard.

EHPAD « La Roseraie, à Auch

Seul EHPAD du département touché, La Roseraie est un cluster : 10 agents du personnel sur 30 sont positifs et aussi 40 résidents sur 58 sont concernés. Toutes les mesures ont prises pour éviter le pire. Un appel à la réserve nationale ( bénévoles) a permis d’apporter un peu d’aide.

L’éducation nationale sous maîtrise

Farid Djemmal, le nouvel inspecteur d’académie, fait part de sa satisfaction : le protocole a été appliqué avec beaucoup de sérénité et beaucoup de rigueur, ce qui s'est avéré très efficace. Nous sommes satisfaits de ce qui se passe dans les établissements. On est maintenant centré sur les apprentissages même si la vigilance est toujours une préoccupation majeure.

Il explique ensuite le lien très fort qui existe entre l’école, le médecin scolaire, l’ARS et les collectivités. Si une alerte est signalée, une analyse est faite par le médecin scolaire qui accompagne le chef d'établissement ou le directeur d'école et, si le cas est avéré, le protocole se met en place, cas contact,  isolement 7 jours…

À ce jour, on dénote 13 cas avérés intra-établissement à Samatan, Frégouville, Maurens, Auch, Nogaro, Riscle, Mauvezin.  Le protocole a permis d'éviter des cas supplémentaires. On dénombre deux écoles fermées, Frégouville et Maurens, et trois classes fermées à Auch, Nogaro, et Riscle. Même si tous les niveaux sont touchés, primaire, secondaire et lycée, c’est le primaire qui est en première ligne. On signale aussi que deux professeurs ont été testé positifs. L’inspecteur d’académie précise que, jusqu’à nouvel ordre, les sorties scolaires et les rencontres sportives sont reportées, afin d’éviter tout brassage.

Gers ROUGE ou ZCA (Zone de Circulation Active)

La décision de passage en zone de circulation active (ZCA) s’appuie sur l’appréciation du profil épidémiologique de chaque territoire, suite à l’analyse d’un ensemble d’indicateurs produits par Santé Publique France (taux d’incidence1, tension hospitalière, nombre de tests réalisés, taux de positivité des tests, évolution du nombre de clusters, etc.).

Le taux R0 - Ce nombre correspond au taux de reproduction du virus, c’est-à-dire le nombre de personnes contaminées pour chaque malade. Vert : R0 - entre 0 et 1 - Orange : R0 entre 1 et 1,5 - Rouge : R0 supérieur à 1,5. ( Gers : 1,17 au 8 sept, orange)

Taux d'incidence - Ce taux correspond au nombre de tests virologiques positifs pour 100 000 habitants sur une semaine glissante. Vert : en dessous de 10 tests positifs pour 100 000 habitants sur une semaine glissante/ - Orange : + de 10 tests positifs  - Rouge : au-delà de 50 (Gers 74,2, rouge).

Taux de positivité des tests virologiques (RT-PCR) - Ce taux correspond au nombre de tests positifs sur une semaine par rapport au nombre de tests réalisés. Vert : taux de tests positifs entre 0 et 5% - Orange : taux de tests positifs entre 5 et 10% - Rouge : taux de tests positifs supérieur à 10% (Gers 6% orange).

Taux d'occupations des lits de réanimation/SI/SC - Ce taux correspond au nombre de lits de réanimation occupés par les patients atteints du COVID-19 sur la capacité initiale en réanimation. Tension hospitalière Vert : taux d'occupation entre 0 et 40 % - Orange : taux d'occupation entre 40 et 60 % - Rouge : taux d'occupation supérieur à 60 % . (Gers 8,4 % vert).

Le préfet précise que, si nous passons au rouge, des mesures plus strictes seront prises, mais nous n’en sommes pas encore là.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles