Menu

Réforme des retraites : le mouvement maintien le cap

GAD 1.JPG

Après avoir passé la nuit à l’hôpital, les militants CGT et les Black Profs ont enchaîné leur mouvement de grève sur la réforme des retraites, ce jeudi 6 février, en matinée, en se joignant à l’intersyndicale. Après une halte devant la permanence du député LREM, Jean-René Cazeneuve, ils rejoignirent la place de la Libération et ses quelques 400 manifestants pour défiler et se retrouver devant la Sécurité Sociale.

Une halte qui permit aux différents délégués syndicaux de s’exprimer « sur le projet de loi sur la réforme des retraites qui est partiellement contraire à la Constitution ». La durée du temps de travail a été une fois de plus mis sur la sellette car, pour les syndicats, « il n’est pas envisageable de travailler jusqu’à 67 ans ». Puis, en conclusion de cet arrêt devant la Sécurité Sociale, un flash-mob débuta sur un air de « À cause des garçons », qui fut transformée par « à cause de Macron […] on crie révolution ».

Le cortège rejoignit ensuite la place de La libération où un prochain rendez-vous est prévu dans les jours à venir.

Devant CPAM.JPG
Un flash-mob en conclusion de la halte face à la Sécurité Sociale.
Devant permanence Cazeneuve.JPG
Devant la permanence du député, Jean-René Cazneuve.
GAD 2.JPG
Départ de la manifestation.
GAD 3.JPG
GAD 4.JPG
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles