Menu

Les voeux du conseil municipal

Marciac 31012020 (1) [1280x768].JPG

Vendredi 31 janvier, Jean Louis Guilhaumon et son conseil municipal au complet avaient invité les Marciacais à la traditionnelle soirée des vœux. Beaucoup de monde avait répondu à l’invitation dans la salle des fêtes presque trop petite.

En cette période préélectorale, le bilan de la mandature fut volontairement succinct. En priorité, le maire dit son désarroi face à l’absence de médecin à Marciac malgré les libéralités et incitations offertes  pour s’installer en milieu rural. Il cita la construction en cours d’un gymnase, les travaux du cloître des Augustins et l’amélioration des infrastructures collectives. Il souligna l’engagement de l’équipe municipale et la force vive que représentent les 64 associations locales. Il a rappelé le fort impact de Jazz in Marciac : 250.000 visiteurs en 2019, plus de 12 millions d’euros de retombées économiques sur la région.

Assistaient à la soirée, le sénateur Franck Montaugé, le président de la communauté de communes Bastides et Vallons du Gers, Henri Cormier, Francis Daguzan, président du SIVOM Miélan Marciac. Plusieurs maires des communes voisines étaient également présents.

Avant d’ouvrir le cloître des Augustins au public, Jean Louis Guilhaumon a rappelé cette phrase de Nelson Mandela : « Une vision qui ne s'accompagne pas d'actions n'est qu'un rêve. Une action qui ne découle pas d'une vision c'est du temps perdu. Une vision suivie d'action peut changer le monde. »

Marciac 31012020 (12) [1280x768].JPG
Marciac 31012020 (15) [1280x768].JPG
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles