Menu

Soutien aux toréros landais

IMG_2021.JPG

Mardi soir, au Pôle économique et culturel  de Cazaubon, à l’invitation du Club taurin Darrigada et amis de la course landaise, a eu lieu un rassemblement de soutien à l’action des toreros landais.

Delphine Bréant, présidente du club taurin, a été très surprise de voir autant de monde, d’élus, notamment de maires venus des villages situés sur le  territoire de Cazaubon, et allant  jusqu’à Nogaro. Les deux conseillers départementaux se sont joints à cette manifestation de soutien.

Avant d’enregistrer une vidéo de soutien, Delphine Breant a précisé :

« Nous sommes tous concernés par cette situation envisagée par l’Urssaf. Les petits clubs des villages, n’ayant pas les moyens de payer ce surcoût financier, ne pourront plus organiser de courses landaises. Cette diminution de courses entraînera une diminution de sorties pour les bandas qui, elles aussi, connaîtront un manque à gagner et des moyens financiers en moins pour certaines écoles de musique. C’est toute une tradition culturelle qui va se perdre. Seules les grandes places pourront continuer de tenir et jusqu’à quand ? »

Au nom de tous, Vincent Gouanelle, conseiller départemental, a pris la parole :

« Nous sommes de nombreux élus du secteur à avoir répondu à l’invitation du club taurin. Certains élus n’ont pas pu venir, mais partagent avec nous cet élan de soutien aux toreros landais. Aujourd’hui, il y a un élan pour défendre nos traditions. Nous représentons la population qui, avec nous, a besoin de garder son identité, ses racines. Nous ne pouvons pas nous résigner à la fermeture de nos arènes. Il est de notre devoir de défendre nos valeurs, notre cadre de vie, nos traditions, qui rendent la vie agréable en milieu rural…»

Jean-Michel Augré, maire de Cazaubon, a exprimé sa satisfaction en voyant autant de personnes et d’élus mobilisés :

« Aujourd’hui, c’est le moment festif qui est remis en cause, car la course landaise est un grand événement de nos fêtes et de nos traditions. Je tiens à remercier les bénévoles des clubs taurins, les ganaderos et les toreros  qui font beaucoup d’efforts pour nous offrir du plaisir, lors de ces courses landaises.  »  

Bernard Pandelé, maire et speaker de course landaise, à son tour, a exprimé ses inquiétudes et son attachement aux traditions, et Henri Diederich, maire de Larée, a constaté que l’on s’attaque de plus en plus au monde rural, aux traditions qui font la vie des villages :

« Une minorité de personnes veulent imposer à tous leurs idées, leur mode de vie. »

Une vidéo de soutien a été enregistrée: https://www.facebook.com/407489342947755/videos/555819301886159/

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles