Menu

75ème commémoration des combats des 19 et 20 août 1944 : toujours la même ferveur

P1590785.JPG

Le temps maussade et pluvieux n’a en rien enlevé à la ferveur coutumière qui emplit cette traditionnelle commémoration de l’anniversaire des combats de l’Isle-Jourdain. Lesquels eurent lieu les 19 août et 20 août 1944 où une colonne d’Allemands se repliant vers Toulouse sera stoppée. Les combats qui s’engagèrent dans la soirée du dimanche au lundi matin jusqu’à 8 heures, opposèrent l’envahisseur au Corps Franc Pommiès et au Bataillon de l’Armagnac. Les pertes humaines se soldèrent par dix-neuf soldats allemands et dix jeunes français dont le sacrifice a libéré le Gers. Les diverses personnalités évoquèrent cet acte de résistance des maquisards qui tombèrent pour que la France retrouve sa « Liberté ».

Cette commémoration fut l’occasion aussi pour le colonel Dufréchou de remettre au maréchal des logis chef, Roger Lescarmoutier, la médaille de chevalier de l’Ordre national du mérite. « Vous êtes un modèle de civisme », soulignera le colonel Dufréchou, lors de la lecture de la carrière professionnelle et militaire du récipiendaire.

À l’issue de la cérémonie d’hommages qui se déroula sous un chapiteau installé tout proche de l’office de tourisme, les personnalités et les porte-drapeaux accompagnés de nombreuses personnes se dirigèrent pour la remise des gerbes au square des Compagnons de la Libération, à la stèle des Anciens combattants et au mémorial édifié devant le pont de la Save.

P1590740.JPG
Les porte-drapeaux et les officiels sous le chapiteau.
P1590751.JPG
Une partie de l'assistance.
P1590765.JPG
Le colonel Dufréchou épingle Roger Lescarmoutier de la médaille de chevalier de l’Ordre national du mérite.
P1590800.JPG
Le mémorial,
P1590804.JPG
où sont gravés les dix maquisards morts lors du combat.
P1590815.JPG
Le maire, Francis Idrac, et son adjointe, Angèle Thulliez, après le dépôt de la gerbe, se recueillent.
P1590818.JPG
Les conseillers départementaux, Christine Ducarrouge et Francis Larroque.
P1590824.JPG
La sous-préfète, Isabelle Sandrané, avec à droite Guy Brunet, président départemental des Anciens combattants, qui organisa le déroulement de la cérémonie.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles