Menu

La Légion étrangère a célébré le combat de Camerone

P1540435.JPG

Ce dimanche 14 avril, les membres de l’Amicale des anciens de la légion étrangère du Gers (AALE 32) ont célébré le 166ème anniversaire du combat de Camerone survenu durant la campagne du Mexique, le 30 avril 1863.

Ils se rendirent en matinée place de la Légion étrangère à Auch où était présent un piquet d’honneur de légionnaires du 4ème régiment étranger. Sous le fier regard du légionnaire qui orne la stèle, la place était rehaussée par les présences de nombreux drapeaux et des membres des autres associations patriotiques du département, mais aussi par les superbes véhicules militaires de collection d’Alfred Algéri. L’Adjudant-chef (er) BAUS, président de l’association MVCG (military vehicle conservation group), fit procéder au lever des couleurs puis à un dépôt de gerbes. Après ce moment solennel, fut respectée la traditionnelle dégustation du boudin avec du vin blanc.

Puis tous les participants se rendirent à la cathédrale pour la célébration de la messe en l’honneur de tous les légionnaires morts au service de la patrie qu’ils s’étaient choisis, la France.

Enfin l’ultime rendez-vous se déroula au monument aux morts, place Salinis à Auch, en présence des généraux Boss, Thomas, Mengelle et de Jean-Claude Pasqualini, représentant le maire d’Auch, Cathy Daste-Leplus, représentant le président du conseil départemental, et le lieutenant colonel Flourette, délégué départemental militaire. L’ancien caporal-chef  Knitl  lut avec émotion l’émouvant récit du combat de Camerone qui se termine par cette phrase émouvante « la vie plutôt que le courage abandonna ces soldats français……… ».

La bataille de Camerone opposa une compagnie de la Légion étrangère aux troupes mexicaines lors de l'expédition française au Mexique (1863-1867). Le 30 avril 1863, dans une petite auberge de Camerone, les 63 légionnaires du capitaine Danjou tiennent leur serment de combattre jusqu'à la mort, face à 2000 mexicains : huit cents cavaliers et mille deux cents fantassins. Au soir d’une lutte épique, à court de munitions, les six derniers légionnaires chargèrent à la baïonnette les troupes mexicaines.
P1540406.JPG
Les porte-drapeaux.
P1540414.JPG
Levée des couleurs.
P1540419.JPG
Dépôt de gerbe, place de la Légion étrangère.
P1540468.JPG
Les officiels au monument aux morts de la place Salinis, à Auch.
P1540479.JPG
L’ancien caporal-chef  Knitl évoque le combat de Camerone.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles