Menu

Nombreux public à la réunion Grand débat à Aignan

4 La salle 1bis 040219.jpg

Beaucoup de questions ont été posées

Le 4 février 201, à 21 heures, la salle polyvalente était pleine. Une réunion publique destinée à recueillir les questions des habitants de la Communauté de communes Armagnac-Adour avait été organisée par la municipalité d’Aignan. Avec la présence de Jean-René Cazeneuve (député du Gers), de sa suppléante, Véronique Thieux-Louit (maire de Lupiac), de Raymond Vall, sénateur du Gers et d’Hélène Coomans (conseillère départementale). Cette réunion avait été précédée d’une première réunion réservée aux élus.

Les 4 thèmes proposés par Emmanuel Macron

Le maire, Philippe Baratault, aidé par Patrick Letellier, conseiller municipal, animait la soirée en offrant aux intervenants de poser leurs questions, successivement, sur les quatre thèmes exposés dans la lettre du Président de la République :

  1. Comment mieux accompagner les Français dans leur vie quotidienne pour se loger, se déplacer, se chauffer ?

  2. Comment rendre notre fiscalité plus juste, plus efficace, plus compétitive et plus lisible ?

  3. Comment faire évoluer la pratique de la démocratie et de la citoyenneté ?

  4. Comment faire évoluer l’organisation de l’État et des services publics pour les rendre plus proches des Français et plus efficaces ?

Déroulement

Comme Philippe Baratault l’a souligné à la fin de la réunion publique, les nombreuses questions posées l’ont été calmement, par des personnes qui voulaient vraiment discuter. Les questions ont été notées et seront « remontées » au plus haut niveau. Les deux parlementaires ne pouvaient répondre à tout. Ils ont dit quelques mots à la fin de la réunion.

Les questions/observations n’ont pas toujours été émises à propos des thèmes présentés. En voici quelques unes :

1er thème :

  • Pourquoi ne pas réduire le nombre de communes par des fusions ?
  • On manque d’information sur ce qui se passe dans sa commune, ce qui empêche de s’impliquer dans sa vie,
  • L’intercommunalité a été imposée et plusieurs de ses compétences aussi, le maire d’un petit village n’a qu’une voix, ce qui ne sert à rien,
  • Le travail manuel pour tous les lycéens leur ouvrirait des débouchés,

  • Il n’y a guère de jeunes en politique : ils en ont ras-le-bol, après les affaires Fillon et Benalla,

  • Macron cache une partie de l’affaire Benalla,

  • Il n’y a pas assez de médecins, les urgences sont débordées,

  • Les jeunes partent : il n’y a pas de travail à la campagne,

  • On casse parce qu’il n’y a a pas de boulot,

  • Le télétravail est une chance pour la campagne,

  • Les services publics du « mille-feuilles » se marchent sur les pieds,

2e thème :

  • Que les politiques aient un peu de décence : beaucoup d’argent circule dans ce milieu,

  • Les gilets jaunes revendiquent un droit au pouvoir d’achat,

  • Que font les gens riches de leur argent ?

  • Le service militaire pourrait apprendre aux jeunes le fonctionnement des institutions,

  • La formation en économie en France est nulle,

  • On ne devrait pas donner de blanc-seing pour 5 ans sans droit de regard.

3e thème :

  • Les fonctionnaires européens sont trop bien payés,

  • Un jeune saisonnier dans les vignes a du mal à récupérer ses droits,

  • « La palombite » coûte cher à la Sécu,

  • On ne regarde pas le prix des médicaments,

  • Il ne faut pas toucher au système de santé,

  • Il n’y a aucun contrôle sur les Caisses de retraite complémentaire AGIRC et ARRCO,

  • Que va devenir la dette ?

  • Baisser la TVA sur les produits de 1re nécessité,

  • Indexer les retraites sur les salaires,

  • Il n’est pas normal qu’une partie de la dette serve au fonctionnement,

  • Il faut taxer les Gafam,

  • On ne peut faire d’économies que sur les retraites et la protection sociale.

3e thème :

  • Il faut arrêter les process de fabrication polluants,

  • L’industrie pétrolière ne laissera pas faire facilement la transition écologique,

  • Il faudrait que les HLM soient des bâtiments écolo,

  • Gare aux éoliennes et au photovoltaïque qui défigurent le patrimoine,

  • Faire des bouteilles en verre consignées,

  • Les militants de LaRem ont fait du porte-à-porte pendant la campagne électorale : étonnant qu’ils n’aient pas trouvé les bonnes solutions,

  • Si les gilets jaunes se sont mobilisés, c’est que la richesse est mal répartie,

  • Où est l’égalité dans la taxe d’habitation si certains la doivent ?

  • Exiger que les entreprises répartissent la richesse (1 tiers pour les salariés, 1 tiers pour l’entreprise et 1 tiers pour les actionnaires),

  • La fraude à la Sécu s’élève à 14 milliards,

  • Pas de Cice pour les entreprises bénéficiaires,

  • Supprimer la majorité des niches fiscales,

  • Pas d’argent pour les anciens présidents,

  • Si vous n’arrivez pas à résoudre ces problèmes, ça finira mal.

1 Véronique Thieux-Louit Jean-René Cazeneuve et Raymond Vall 1bis 040219.jpg
Véronique Thieux-Louit, Jean-René Cazeneuve et Raymond Vall
12 Hélène Coomans conseillère départementale 1bis 040219.jpg
Hélène Coomans
3 Philippe Baratault et Patrick Letellier 1bis 040219.jpg
Philippe Baratault et Patrick Letellier
5 Intervenant 1bis 040219.jpg
Intervenant
7 Michel Sansot intervient 1bis 040219.jpg
Michel Sansot, ancien maire de Castelnavet et président de l'ancienne communauté de communes
8 Intervenante 1bis 040219.jpg
Intervenante
10 Intervenant 1bis 040219.jpg
11 Intervenante 1bis 040219.jpg
Intervenante
14 Intervenant 1bis 040219.jpg
Intervenant
15 Intervenant 1bis 040219.jpg
Intervenant
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles