Menu

L'épopée Batmalle s'achève

BATMALLE 3.jpg

La boutique centenaire fermera ses portes le 12 janvier

Batmalle cent ans au cœur du commerce local

C'est au lendemain de la grande guerre, l'armistice à peine sonnée, qu'Albert Batmalle ouvre son magasin rue du Président Wilson. Article de bonneterie, lingerie, confection, tissus sont proposés, comme sur les marchés de la région sous l'enseigne agressive "Au Gaspillage". C'est l'époque d'après guerre, les temps sont difficiles, la clientèle regarde le prix, il faut se démarquer. On attire le chaland avec des "vente-réclame" et rapidement le magasin déjà grand pour l'époque s'attache une clientèle qui vient de toute la région.

Le fils de la maison, Louis Batmalle, prendra la relève en 1937 et poursuivra dans la même lignée. La clientèle se déplace de plus en plus facilement. Dès les années 50, les automobiles font leur apparition, Plusieurs lignes de cars desservent le lundi la sous-préfecture, l'utilité d'être présent sur les marchés se fait de moins en moins sentir. Ils seront abandonnés en 1960 pour mieux se concentrer sur le magasin, une grande surface de l'habillement pour l'époque où l'on se bouscule chaque lundi jour de marché dans la sous-préfecture.

La troisième génération prendra les commandes dans les années 1970, on entre dans l'ère de la consommation : naissance des grandes surfaces, développement des ventes par correspondance. Qu'à cela ne tienne, toujours à la pointe, les frères Batmalle modernisent leur distribution. C'est sous le nom de Maison Batmalle que se poursuit depuis quelques temps déjà l'épopée mirandaise et en 1972, on double la surface du magasin. Désormais finie la réclame, l'heure est à la publicité et à la communication. "La maison Batmalle habille l'homme, la femme et l'enfant". Les marques de vêtements et de lingerie se multiplient. A Mirande, on suit la tendance comme dans les grandes surfaces qui fleurissent un peu partout, mais ici les vendeuses connaissent leurs clients. L'atmosphère est tout autre. On vient en confiance, on connaît les goûts de chacun puisque les clients sont fidèles depuis deux, voire trois générations. 

Les temps changent, la distribution aussi, l'e-commerce fait son apparition, il faut s'adapter. C'est ce que font Jean et son frère une fois encore. En 2012, on change de voilure, on cède une partie des locaux à une banque, on transforme à nouveau, on diversifie les rayons et on s'adapte. Le temps passe, pour les frères Batmalle aussi qui gèrent le magasin depuis Toulouse, le temps de la retraite est venue.

Voici l'heure de la fermeture venue.

Le 12 janvier la Maison Batmalle fermera ses portes pour toujours. Un commerce de plus qui disparaît, mais celui-ci faisait partie de l'histoire de la ville. Un siècle au cœur du commerce mirandais, ce n'est pas rien.  Combien de boutiques de vêtements ont vu le jour durant ces cent dernières années ? Qui s'en souvient aujourdhui ?

Depuis le 12 novembre, les clients profitent de prix bradés, permis par la législation en cas de fermeture définitive, des prix qui, ce lundi, seront de nouveau revus à la baisse. Les dernières bonnes affaires de la Maison Batmalle, il est encore temps d'en profiter. 

 

BATMAL 1.jpg
BATMALLE 4.jpg
P1010593bb.jpg
BARMALLE 5.jpg
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles