Les Filles de l'ABC reçoivent Roquettes

9.JPG

Dimanche (à 15 h 30), lors de la 9ème journée de championnat Régionale 2 Féminines, l’ABC accueille Roquettes, dans l’espoir de bien finir l’année 2018 pour le club gersois.

 

Les filles de l’ABC qui vont jouer leur troisième rencontre consécutive à domicile, vont-elles offrir comme cadeau de Noël à leur entraîneur Adrien Coureau une boîte de calmants ? Parce qu’il est vrai que depuis quelques matchs, elles ont pris la fâcheuse habitude de jouer avec les nerfs du coach. Si contre le leader Muret (défaite 54-67 lors de la 7ème journée) les Auscitaines ont fait preuve d’un gros talent lors de la seconde période, on se souvient que les vingt premières minutes furent catastrophiques. Et lors de la journée suivante contre Bordères, lanterne rouge (victoire 54-48), le succès au tableau d’affichage n’a pas masqué des lacunes que l’entraîneur de l’ABC a du mal à accepter. « On s’adapte au niveau de l’adversaire, c’est ce que je reproche à mes joueuses. Face à une équipe qui ne propose rien, qui ne met pas d’intensité, on ne met pas d’intensité non plus ; Le problème, il est là. »

Ce que regrette Adrien Coureau, c’est que ses protégées aient du mal à entrer immédiatement dans le match. Et lorsque en face se présente un gros morceau, cela fait mal, comme contre Muret. D’autant plus qu’à cela s’ajoute un autre souci selon le coach qui constate « qu’on ne sait pas faire le dos rond, on s’écroule, comme contre Muret où on prend 30 points à la mi-temps. » L’irrégularité dans la pratique d’un beau basket, voilà en résumé ce que coach Coureau reproche à ses troupes.

« Ça commence à m’énerver »

Pour la venue de Roquettes (2 victoires et 6 défaites) qui reste sur cinq revers consécutifs, contrairement aux habitudes d’entraînement, rien n’a été travaillé spécifiquement en vue de l’adversaire. « On ne s’est pas focalisés sur Roquettes, mais sur nous-même » nous explique l’entraîneur gersois qui, cependant, veut rester sur une note positive en soulignant que ses joueuses prennent des points importants au classement, et que c’est bien là l’essentiel. « Mais si on pouvait se faciliter la tâche en jouant les débuts de match comme on le fait à la fin, ça mettrait à l’aise tout le monde et ça nous mettrait en confiance. J’ai l’impression que les filles se mettent la boule au ventre avant de jouer, et je ne sais pas pourquoi. »

Il ne faut pas être trop sévère avec les Auscitaines qui, comme le rappelle tout de même leur entraîneur, viennent d’accéder à ce niveau et se retrouvent même à jouer le haut du tableau, ce qui en fait l’équipe surprise de sa poule. Mais pour conclure, face à cette équipe de Roquettes, samedi soir, Adrien Coureau n’a qu’un seul cadeau à demander à son équipe : « Il faut essayer de bien rentrer dans le match, au moins une fois. Parce que ça fait quelques matchs qu’on passe à côté et ça commence à m’énerver... »

15.JPG
Pauline Porte, balle en mains, au duel avec Caroline Sanchez, le week-end dernier.
36.JPG
Contre Bordères, Célia Rilcy a inscrit 8 points.
63.JPG
Auteure de 10 points contre Bordères, Mélissa Cassin a été la deuxième meilleure scoreuse de son équipe.
17. Cloé Villeneuve.JPG
Cloé Villeneuve, ici lors du match contre Eauze.
25. Adrien Coureau.JPG
De gauche à droite : Lucie Baumgarth (n° 10), le coach Adrien Coureau et son adjoint Damien Gousseff, lors de la réception d'Eauze.
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles