Menu

Un hommage a été rendu au Bataillon de l’Armagnac

img_7348-300x199.jpg

Jeudi matin,  en présence de Catherine Séguin, préfète du Gers, d’Isabelle  Sendrané,  sous-préfète  de Condom,  du sénateur Franck Montaugé, du conseiller régional Ronny Guardia-Mazzoleni, de nombreux élus et des représentants militaires,  des  enfants de l’ école  primaires de Panjas, d’une délégation de la RAF (Royal Air Force), ainsi que de nombreux gersois et landais, ont participé avec  les membres de l’Amicale du Bataillon de l’Armagnac, au 74e anniversaire du bataillon et commémoré le premier rassemblement des 570 volontaires réunis à Panjas le  6 juin 1944.

À 10 h 30, la cérémonie a débuté  à la stèle de l’abbé Tales, puis au Monument aux morts, où les personnalités  ont déposé des gerbes et où une minute de silence a été observée.

À 11 heures, le  cortège avec en tête plus d’une vingtaine de porte-drapeaux, a emprunté l’avenue du Bataillon de l’Armagnac pour se rendre au mémorial.

Après le message de  l’appel du 18 juin du Général de Gaulle, Marie-Claude Mauras, maire de Panjas et présidente de l’Amicale du Bataillon de l’Armagnac  a ouvert la série des discours en ayant une pensée pour les anciens combattants qui n’ont pas pu se joindre à cette cérémonie, puis elle a rappelé  le message de radio Londres du 5 juin qui a eu pour effet le rassemblement à Panjas  des 570 résistants dont 120 espagnols, placés sous le commandement du commandant Maurice Parisot.

Marie-Claude Mauras a ensuite  résumé le journal de marche du Bataillon en rappelant les combats de Castelnau-sur-l’Auvignon, la tragédie d’Estang, ainsi que la libération d’Aire-sur-Adour …, puis elle a rendu hommage à ces hommes et ces femmes qui ont  largement  contribué à la libération du Sud-Ouest :

« Ces hommes et ces femmes qui ont dit non à l’humiliation, à l’occupation  au péril de leur vie, défendant les valeurs de la République. Nous souhaitons que les jeunes générations apprennent et partagent les valeurs qui les animaient. »

Franck Montaugé a rappelé que ces volontaires étaient souvent très jeunes  et qu’ils ont écouté leur conscience puis ensuite  il a exprimé sa reconnaissance :

« Ces hommes et femmes, ont fait un don absolu de soi. Ils l’ont fait pour ceux de leur temps, pour nous et pour ceux qui nous suivront. Ils ont défendu courageusement les valeurs de la République, et sa devise  liberté, égalité, fraternité. Le sénateur a conclu son discours  en citant le poème, L'affiche rouge, d’Aragon.

Lors de son discours Catherine Séguin a rendu hommage au capitaine Parisot, à l’abbé Tales et aux volontaires du Bataillon de l’Armagnac :

«  Ils ont œuvré pour la libération du Pays avec force, courage et détermination. Ils ont combattu pour un idéal de justice et restauré l’honneur de la France. La résistance gersoise a contribué à la libération du Gers et de la Gascogne.  »

La préfète s’est ensuite adressée aux enfants de l’école : «  C’est à vous de préserver cet héritage. »

Toutes les personnalités  ont insisté sur le devoir de mémoire et de vigilance afin que les erreurs passées ne se reproduisent plus.  Après le dépôt des gerbes par les personnalités et des bouquets de fleurs par les enfants, ces derniers   ont chanté la Marseillaise, puis le chant des partisans et  ont eu droit aux remerciements de la part des  personnalités.   

img_7336-300x199.jpg
img_7322-300x199.jpg
img_7383-300x199.jpg
img_7381-300x199.jpg
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles