Sion - Onzième fête de la Saint-Jean et du solstice d'été

DR Pierre Ammirati  2  010717 Troubl'Adour.JPG

Un brûlot plutôt qu'un feu...

L’association P.A.S.Sion se charge de sauvegarder le patrimoine de son village de Sion. Elle sauvegarde aussi les traditions malgré les intempéries. Celles-ci l’ont dissuadée d’allumer le feu de la Saint-Jean samedi 1er juillet. Mais pas le brûlot qu’a préparé un « maestro de la louche à embraser l’armagnac », Thierry Mogni, qui, justement habite Sion... « L’aspect convivial de la Saint-Jean n’a donc pas pâti de la mauvaise météo », explique Pirre Ammirati. Et l’ambiance était assurée par l’école de musique de Castelnau-d’Auzan dirigée par Martial Sancey.

« Auparavant », ajoute-t-il, « les chorales Troubl ‘Adour de Bascons (Landes) et Incant’à Sion (dudit village), faisaient résonner le tympan de notre église et ceux de l'auditoire venu pour entendre ces belles voix ».

Ensuite, à la salle des fêtes, apéritif offert par P.A.S.Sion, puis dîner d’échange – pas seulement de papotage : chaque famille avait apporté un plat à partager. Voilà donc une soirée exceptionnelle à renouveler l’an prochain.

N.B. - La photo du haut montre l'ensemble Troubl'Adour - Photo Pierre Ammirati.

 

DR Pierre Ammirati  1 010717 Incant'à Sion.JPG
La chorale Incant'à Sion - Photo Pierre Ammirati
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles