LA ROMIEU: Encore une centenaire!

PRADES2.jpg

Une source de jouvence doit couler dans le village…

Cinq mois presque jour pour jour après M. Gaston LACOME, c’était ce samedi au tour de Me Fernande PRADES de souffler les cents bougies du gâteau. Ses enfants, petits enfants , arrières petits enfants, toute la famille et ses amis lui ont préparé une réception dans la salle des sports du village. Denis DELOUS, maire de La Romieu, entouré de ses conseillers, l’a félicitée au nom de la municipalité et remis médaille et gerbe de fleurs. Me FOINET, pour l’association Culture Loisir Humanitaire a aussi offert une corbeille. Il était alors temps de partager le verre de l’amitié et de trinquer avec l’héroïne du jour.

On n’a pas demandé à Me PRADES la recette de sa longévité, mais on peut penser que l’hérédité y est pour quelque chose. En effet, son frère, Mr Gaston CIEUTAT, ancien maire du village, s’est éteint à l’âge de cent deux ans ! Ajoutée à cela, une vie de femme d’agricultrice, faite de dur labeur surement, mais une vie saine au grand air sur les terres du BAQUE, exploitées aujourd’hui par son petit fils Éric. Probablement aussi une alimentation équilibrée sans privation mais sans excès non plus, et vous avez un début de réponse à la question. Reste l’hypothèse de « l’eau miraculeuse » évoquée en sous titre de cet article mais je n’y crois pas beaucoup.

Par contre, il y a bien un phénomène dans le village car renseignements pris auprès de la mairie, ils sont maintenant cinq centenaires, soit pas loin de 1% de la population,  originaires de La Romieu ou qui y résident. Et ce n’est peut être pas terminé car d’alertes nonagénaires sont sur les rangs pour rejoindre rapidement  ce club très fermé.

D’ici à ce que TF1 envoie une équipe de tournage pour le 13h de Jean Pierre PERNAUT, qui, comme chacun sait, est très friand de ce type d’histoire, il n’y a pas loin. On peut même imaginer le commentaire d’introduction : « Déjà célèbre pour sa collégiale et la légende des chats, dirigeons nous maintenant vers le petit village de La Romieu, dans le Gers, où on fête les centenaires  comme s’il en pleuvait. Quel est son secret ? Nos correspondants locaux Aimé PLOUYE-DOUMAN  et Jean Claude BASUT sont allés sur place pour tenter d’en savoir plus».

Plus sérieusement, sans pousser trop loin les investigations, on peut explorer des pistes. On a déjà évoqué, comme pour Me PRADES, que l’hérédité joue incontestablement un rôle. On connaît tous des familles où « on vit vieux ». Le mode de vie, l’alimentation sont aussi mis en avant. Le régime « gascon » (je sais, les deux mots associés peuvent prêter à rire), se rapproche paraît il du fameux régime crétois : beaucoup de légumes et de fruits, de l’huile d’olive, du poisson, des viandes blanches et des volailles plutôt que de la viande rouge, de la graisse de canard pour remplacer le beurre et voilà. Et surtout, pas d’excès, raisonnable en tout, une goutte d’Armagnac  les jours de fête et pas plus.

 Et puis si cela ne suffit pas à tout expliquer, il reste le sort, la destinée, la chance ou la malchance, et malgré les progrès de la médecine dans le diagnostic et les traitements, la maladie qui vous épargne ou vous accable. Au final, chacun fait comme il peut pour bien vivre et si cela dure longtemps, très longtemps même et dans de bonnes conditions, alors c’est formidable. Dans tous les cas, Fernande, tous les collaborateurs du JOURNAL DU GERS se joignent à moi pour vous souhaiter un bon anniversaire.

PRADES1.jpg
Aujourd'hui, c'est permis!
PRADES2.jpg
Une centenaire souriante.
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles