Basket-ball nationale 2 masculins. Valence-Condom : La victoire de l'espoir face aux marseillais

P1300957.JPG

Le VCGB n'a pas manqué ce rendez-vous primordial pour son avenir en N2

Valence-Condom : 83

Marseille : 73

LIEU : Valence (Salle Jacques Baurens). SPECTATEURS : 600 environ. ARBITRES : Yoann Large et Quincy Manzano QUART TEMPS : 25-24, 21-16, 8-17, 29-16. MI-TEMPS : 46-40.

VALENCE-CONDOM 29 tirs réussis sur 60 tentés dont 10 sur 23 à trois points. 15 sur 19 aux lancers francs. 23 fautes d’équipe. Pas de joueur sorti pour cinq fautes. Les marqueurs : Bernaoui (4), Maggesi(-), Mendes (12 dont 2 paniers à 3 pts), Nasri(15 dont 2 paniers à 3 pts), Traoré(-), Trépout(9), Desbarats(14 dont 2 paniers à 3 pts), Seremet (14 dont 4 paniers à 3 pts), Champie (13), Miette(2).

MARSEILLE  26 tirs réussis sur 61 tentés dont 9 sur 22 à trois points. 12 sur 18 aux lancers francs. 22 fautes d’équipe. Pas de joueurs sortis pour cinq fautes. Les marqueurs : Sy(10 dont 2 paniers à 3 pts), Morris(20 dont 3 paniers à 3 pts), Bardet(14 dont 4 à 3 pts), Kaba(-), Benzeval(2), Gnaboua(14), Martinez(1), Obiejesi(8), Masudi(4), Sassi(-).

L’enjeu de la rencontre pour les Gersois est de sortir de la zone des relégables en obtenant une seconde victoire face aux Marseillais. Lesquels par contre ayant un point d’avance sur le VCGB sont venus pour prendre leur distance sur les locaux et par là même leur revanche du match aller. Un contexte qui va par moments perturber Valence-Condom qui finalement parvient à sauver la mise.

L’entame du match est favorable au VCGB qui étale son savoir-faire en défense tout comme en attaque. Les artilleurs à trois points, Samir Nasr, Loïc Mendes, David Seremet, et Yohan Desbarats, ont bien ajusté leurs mires alors que Florian Champie, Lionel Trépout, et Mounir Bernaoui s’infiltrent dans la raquette visiteuse. Marseille est pris à la gorge malgré la bonne prestation de Wayne Morris, (25 à 15 à la 8ème). Alors que l’entraîneur Grégory Elorza fait tourner son effectif avec cinq rentrées en jeu, le VCGB piétine car n’arrivant pas à contrer l’intérieur Steven Obiejesi et le très adroit, Olivier Bardet. Cela se solde par un 12 à 0 encaissé par Valence-Condom, (25 à 27 à la 12ème). La fierté des gersois en prend un coup ce qui a le don de ranimer leur flamme  et surtout leur défense. Aussi soudés que les cinq doigts de la main ils reprennent le match à leur compte en alternant très bien le jeu intérieur et extérieur ce qui leur permet de virer à la pause avec six points d’avance.

Une avance que le VCGB va tenir à bout de bras durant les six premières minutes de la reprise grâce à l’omniprésence de Florian Champie aux deux rebonds et à un magnifique contre d’Alexandre Miette sur Steven Obiejesi, (54 à 47 à la 26ème). Puis une fois de plus c’est le trou noir avec un 12 à 0 à la clé où Wayne Morris et Abdoulaye Sy se mettent en évidence, (54 à 59 à la 32ème). C’est la dernière fois où le SMUC va mener au score car une fois de plus le VCGB retrouve les ressources nécessaires pour contrarier les athlétiques marseillais qui parent au plus pressé et subissent à leur tour un 12 à 0, (72 à 61 à la 37ème). Un tir primé de David Seremet à la 39ème délivre totalement les Gersois qui ont maîtrisé le baroud d’honneur des visiteurs. Valence-Condom est maintenant sur la bonne voie du maintien.

Déclaration

    Grégory Elorza, entraîneur de Valence-Condom : « C’était à quitte ou double, et par cette victoire on est en vie en n’étant plus relégable. Nous réalisons un bon début de match puis nous faisons le yoyo mais nous avons bien géré la fin de match. Il faut continuer à gagner pour maintenir Marseille derrière nous, cela passe par notre capacité à défendre ».

P1300954.JPG
Juste avant le coup d'envoi.
P1300965.JPG
Le banc inquiet.
P1300969.JPG
Yohan Desbarats au contre.
P1300977.JPG
L'aide-entraîneur, Thomas Baurens, apporte de précieuses informations.
P1300994.JPG
Julien Bataille, Hakim Naouri, André Desbarats, trois figures emblématiques du VCGB assistaient à la rencontre.
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles