Fernando Cortès : Recuerdo de España

P1260710.JPG

L’artiste, à la longue carrière depuis ses débuts avec le Groupe Forme et Centre de recherche de l’art et de zoologie dans les années 70  a commencé à peindre et exposer avec le groupe Formulaire de Saragosse en 1972. Il a déjà à son actif de nombreuses expositions en Espagne et en France. Ses œuvres sont des « évocations de paysages de la nature, avec ses parties physiques et atmosphériques, tels que l’air, à travers la couleur «  comme l’explique l'auteur .  Il ajoute que «certaines œuvres sont plus figuratives et plus abstraites parce que la peinture est abstraite dans la nature puisqu’elle qu'elle suggère, avec le mélange des couleurs, des choses qui n’existent pas en vérité. Ainsi, mes œuvres permettent plus d'interprétations en direction de mon  public ».

Cette  exposition montrera que Fernando Cortés a encore progressé en termes d’abstraction. En effet, les œuvres que nous pourrons voir, du 12 au 30 juillet, ne sont qu’élégie, métaphore,  interprétation des petits quotidiens de notre planète révélés par sa technique si singulière. Fernando Cortés y mêle intimement  matière, image, couleur et dessin. Cette exposition est un petit tour de sa peinture actuelle, de ses œuvres expérimentales avec cette approche faite de choses à demi visibles, cachées dans des paysages et formant des images intemporelles qui se veulent éternelles. Il présentera des acryliques sur toile dont le thème central est la forêt, ses perspectives, ses recoins. C’est une sorte d'hommage à la beauté du paysage créé spontanément lorsque nous le laissons faire, en insistant sur la conjonction ou le contraste généré par la lumière avec le  ciel. Rappelant au passage que, dans de nombreuses cultures humaines les forêts ou certains arbres avaient un caractère sacré et que dans la mythologie nordique un arbre, ses racines et ses branches étaient la source du puits de connaissances.

Lorsque Fernando était président de l’Association des Artistes Goya-Aragon de 1997 à 2004, il a développé plusieurs tendances artistiques, travaillant souvent l’abstraction  mais avec comme constante la nature et le paysage. Depuis , Fernando Cortés est plus figuratif , mais avec son "technique floue", il joue avec le choc visuel que produisent le noir, l’ ocre, le jaune, le vert et le rouge des arbres et de la végétation avec le bleu et le blanc du ciel et des nuages pour atteindre pleinement de forts ressentis poétiques dans sa peinture. Son expérience dans la représentation de la nature s’exprime aussi dans des paysages minuscules dont la palette subtile  nous transporte dans son univers coloré personnel. 

Exposition visible jusqu'au 30 juillet du mardi au samedi de 15 heures à 19 heures au 19 rue Lamartine à Auch. Entrée libre et commentée 

Alain Cheymol

 

P1260710.JPG
P1260713.JPG
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles