Les gestes qui sauvent à la cité scolaire de Nogaro

6 collégiens volontaires pour les apprendre

 La cité scolaire d'Artagnan participe à l'opération nationale « Il y a des gestes qui sauvent ». Celle-ci est lancée en février 2016 par le Ministère de l'intérieur en liaison avec l'Éducation nationale et tous les organismes de secours. Pour répondre aux demandes de nombreux Français que les attentats de 2015 poussent à se rendre capables de sauver des vies.

C'est ainsi que samedi 13 février, au lieu de se détendre, six collégiens ont suivi volontairement une formation gratuite donnée par Fabienne Brandel, l'infirmière de la cité scolaire. Marianne, Laurianne, Leila, Maëlle, Enzo et Kilian ont appris à protéger la victime, donner l'alerte, puis secourir la victime. Il s'agit donc, d'abord, d'empêcher les curieux de s'attrouper. Ensuite, ils ont noté les numéros de téléphone d'urgence : le 15 (le Samu), le 17 (la police ou la gendarmerie), le 18 (les sapeurs-pompiers et le 112 (numéro d'urgence européen). L'alerte une fois donnée, ils sauront désormais ce qu'il faut faire en attendant les secours : en cas de saignement abondant (compression et garrot), quand quelqu'un a inhalé un produit toxique etc.

De plus, ils ont appris à faire un massage cardiaque, à utiliser le système de défibrillateur cardiaque. Sans oublier de ne pas se mettre en danger en portant secours à une personne électrocutée. Fabienne Brandel a tout lieu d'être satisfaite : les collégiens ont été très attentifs.

DR J-F Van Les collégiens apprentis secouristes à Nogaro 130216.JPG
Photo Jean-François Van Overstraeten
DR J-F Van Les collégiens apprentis secouristes à Nogaro 2 130216.JPG
Photo Jean-François Van Overstraeten
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles