La Confrérie de la Fève apporte son soutien au service de réanimation de l'hôpital d'Auch

confrérie de la fève 2019.jpg

Avec le bénéfice de l'action réalisée lors du Marcat de Beth Temps'A

 En proposant chaque année, un déjeuner original et fort copieux  lors du Marcat de Beth Temps’A , la Confrérie de la Fève vise deux objectifs : animer la vie locale de manière insolite mais surtout recueillir des fonds pour mener une action à caractère altruiste. La ville de Seissan , l’EHPAD Val de Gers, le Centre de Roquetaillade, l’Hôpital des enfants de Toulouse , le centre pédiatrique d'Auch, l’Oncopole de Toulouse, etc ont ainsi pu bénéficier par le passé de ce petit coup de pouce financier inespéré. Cette année encore, l’équipe s’est mobilisée avec à sa tête le chef Jean-Pierre Haubre qui avait abandonné ses propres fourneaux ,  les convives ont été au rendez-vous et le bénéfice à la hauteur des attentes.

Restait à définir la cause qui allait être soutenue, sachant que la Confrérie tient à associer des achats ou des réalisations concrètes à ses dons . Après concertation, l’association s’est tournée vers le service de réanimation de l’hôpital d’Auch particulièrement sollicité depuis des mois , à la grande surprise du cadre de santé peu habitué à des attentions de cette nature envers le personnel.  Après analyse des besoins, une liste de matériel a été communiquée en fonction du budget proposé  :   6 lampes frontales afin d’entrer la nuit dans les chambres sans réveiller les malades, 3 fauteuils relax, une machine à café à grains, une table pour les repas, un fauteuil massant et chauffant pour soulager tendinites et douleurs au dos , une enceinte Bluetooth afin de diffuser de la musique aux patients.

Devant de telles demandes,  on doit remarquer que les besoins personnels des soignants  pour leur quotidien  comme les besoins pour améliorer le confort des patients sont assez basiques. Aussi la Confrérie va procéder à la totalité de ces achats   , envisageant même d’y ajouter quelques douceurs si le budget le permet.

 A noter ausi que si les dames ne sont pas admises dans la Confrérie d'après ses statuts, elles n'en sont pas moins partie prenante pour l'organisation et la réalisation de telles manifestations

Encore une fois la Confrérie de la Fève se montre à la hauteur de l’esprit qui l’anime.  

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles