Soirée OC réussie à la médiathèque pour toutes les générations

P1040331 (Copier).JPG

Avec un kamishibaï bilingue pour les petits et une conférence de Jacques Lapart pour tous

Programmer une soirée OC  dans le cadre du petit marché des producteurs du jeudi  soir situé au pied de la médiathèque relevait d’un certain défi. Au programme , une première partie destinée plutôt aux jeunes enfants avec un  kamishibaï et des comptines bilingues en français occitan  a réuni une dizaine de bambins principalement sous la surveillance des grands-parents . Si pour les bambins le gascon est une langue étrangère, ils connaissent par contre l’existence de la croix occitane qu’ils identifient parfaitement.

La lecture d’une gasconade, ces histoires  burlesques en gascon , a donné lieu comme c’est souvent le cas  à des observations sur la variation de mots entre les différents lieux de la Gascogne : « A noste, se dits pas atau !  » ( chez nous , ça ne se dit pas comme ça) . Et oui, c’est comme  avec le pain au chocolat et la chocolatine !!!

Place ensuite à la découverte des châteaux et belles  demeures de l’Astarac avec  l’historien Jacques Lapart ! Tandis que dans la salle de lecture des enfants, ceux-ci s’amusaient à dessiner et colorier des croix occitanes , la trentaine d’adultes les  a d’abord découverts , vus depuis l’ULM  du photographe David Bourdeau. Pas toujours évidents à identifier, exceptés ceux des villages environnants , ceux  qui ont une belle renommée ou ont été utilisés  lors du tournage de films célèbres.

Après  ce premier aperçu, Jacques Lapart a repris une à une chacune de ces demeures,  en faisant à la fois leur description et leur histoire, truffant son exposé d’anecdotes curieuses,  authentiques certainement   mais  présentées  toujours avec un humour qui ne laisse jamais indifférent l’auditoire. C’est à ce moment-là que les questions fusent, que les  réponses surprennent et que la « petite  histoire » rejoint la «  grande » , à  moins que ce soit le contraire ! On aurait pu passer des heures sans se lasser à écouter un tel érudit capable d’expliquer avec une désinvolture particulièrement drôle ce qui relève d’une réalité historique très rigoureusement retracée !

 Un constat rassurant : excepté le château de Monbardon abandonné à son triste sort malgré un passé florissant, la plupart de ces édifices sont bien restaurés ou en voie de sauvegarde.

A la grande satisfaction du public Jacques Lapart , ayant dans ses tiroirs quantité de sujets de ce type sur l’histoire de la Gascogne,   a promis de revenir  pour aborder d’autres thèmes   

 

 

 

 

 

P1040332 (Copier).JPG
Une assistance très intéressée !
P1040328 (Copier).JPG
La soirée, côté enfants !
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles