Toujouse : le Musée du paysan gascon conventionné

Bandeau Marie-Reine Pagnault Michel Hue Bernard Gendre Elisabeth Dupuy-Mitterrand 1bis 131115.jpg

Il bénéficiera de l'aide de Michel Hue, conservateur départemental

La convention prévue de longue date entre le conseil départemental (CD) et le Musée du paysan gascon a enfin été signée le 13 novembre 2015 à Toujouse. Philippe Martin, président du CD, était retenu par les obsèques du maire d'Aubiet. C'est donc Bernard Gendre, vice-président du CD, qui a signé la convention avec Marie-Reine Pagnault, présidente de l'association du Musée. Avec la bénédiction d'Élisabeth Dupuy-Mitterrand, présidente de la communauté de communes, de Michel Hue, conservateur départemental et de Jacques Tartas, maire de Toujouse, tous présents.

Intérêt de la convention – Grâce à cette convention, le Musée du paysan gascon fera bientôt partie du réseau des musées du Gers, animé par Michel Hue. Pour cela, la première étape, indispensable, consiste à faire un inventaire des collections du musée, selon les normes – contraignantes - en vigueur, avec les conseils de Michel Hue. Dans une deuxième étape, les collections du Musée seront informatisées et, partant, consultables sur Internet. Ce sont deux jeunes femmes en service civique, Laura Born et Sophie Vesin, qui sont chargées d'établir cet inventaire.

Le Musée pourra alors concrétiser la réforme qui lui permettra, selon les mots de Marie-Reine Pagnault, de changer de thème régulièrement en mettant ainsi en valeur telle ou telle partie de ses collections. Il faut voir là un gros effort pour modifier le comportement des visiteurs qui, venus une fois visiter le Musée, ne voyaient pas de raison d'y revenir. Alors que, pourtant, ils n'avaient pu voir qu'une petite partie des collections, trop entassées, faute de place.

De thème en thème - L'exposition sur le maïs, présentée en juillet 2015 à l'écofête de Perchède par le Musée du paysan gascon, encourage l'association à persévérer dans ce mode de présentation par thèmes. Aussi, une exposition sur la vigne est-elle en chantier, thème bienvenu, puisque l'œnotourisme est d'actualité. Cela suppose que ce type de projet puisse être étudié en groupe avec, éventuellement, des personnes extérieures au Musée.

Grâce à cette réforme, le Musée pourra s'insérer plus naturellement dans les circuits touristiques, s'habituer aux nouveaux comportements des habitants locaux et des touristes venus de l'extérieur du Gers. La présidente conclut : « C’est tout cela qui devient l’enjeu prioritaire du Musée si nous voulons assurer son développement et sa pérennité ».

Autre projet qui permettra de mieux accueillir les visiteurs : construire ou aménager un espace d'accueil spécifique. Mais il faut des aides...

Laura Born et Sophie Vesin 1bis 131115.jpg
Laura Born et Sophie Vesin
L'inventaire avec Michel Hue Marie-Reine Pagnault 1bis 131115.jpg
Le groupe de travail sur l'inventaire; au fond, Laura Born et Sophie Vesin
Marie-Reine Pagnault Michel Hue Bernard Gendre 2bis 131115.jpg
Marie-Reine Pagnault et Bernard Gendre signent; au second plan, Michel Hue
Michel Hue Elisabeth Dupuy-Mitterrand Bernard Gendre 1bis 131115.jpg
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles