Quand Sylvain Trabut amène de la magie dans la forêt de Sorbets…

Capture d’écran 2021-06-27 213911.jpg

« Le petit peuple de la forêt », le vrai, devait être très inquiet depuis quelques jours avec l’arrivée insolite des petits personnages de Sylvain Trabut venus envahir leur espace.

Il se murmure que lutins, fées, gnomes et farfadets en tout genre se sont réunis en assemblée générale pour discuter de la meilleure stratégie à adopter face à l’envahisseur !

Qu’ils se rassurent, samedi soir, Sylvain Trabut avait récupéré tout son petit monde et laissé le champ libre aux habitants de la forêt de Sorbets !

C’est en effet une exposition éphémère que nous a proposée l’Office de Tourisme de Vic-Fezensac samedi 26 juin en plein coeur de la forêts de Sorbets sur la commune de Cazaux-d’Angles.

Quelle jolie initiative pour inaugurer le PR de la forêt de nouveau opérationnel !

Sur le parcours le plus court – variante 1 de 3,5 km – Sylvain Trabut a disposé et mis en scène ses créations réalisées à partir de matière végétale, écorce, mousse, graines...

L'artiste Sylvain Trabut, le Journal du Gers vous en parlait en janvier Le land art miniature de Sylvain Trabut - Le journal du Gers et également en mai à l'occasion de son exposition à la médiathèque de Pavie  https://lejournaldugers.fr/article/48490-a-decouvrir-la-remarquable-exposition-land-art-de-sylvain-trabut

Un reportage lui a également été consacré sur Télématin (France 2) en mai. Vous pouvez le retrouver ci-dessous :

Reportage Télématin

Guidés par des panneaux à l’effigie de ses personnages, c’est à une balade enchantée que nous sommes conviés : tous les 300 ou 400 mètres, on découvre au creux d’un tronc, sur une branche couverte de mousse, suspendus à une branche ces petits êtres qui nous observent de leurs yeux noirs tout ronds – des graines de savonnier – et semblent nous rappeler la beauté et la richesse de Dame Nature.

De grandes bâches suspendues aux arbres représentant ses œuvres jalonnent également notre parcours.

Coup de coeur pour un orchestre improbable devant lequel nous nous sommes attardés, envoûtés par la musique du groupe de jazz Tin Hat que paraissent jouer en live un accordéoniste, un violoniste, un saxophoniste, un pianiste et un batteur aux cymbales en champignon !

C’est du « jazz végétal » pour reprendre l’expression de Sylvain Trabut !

C’est à la fontaine – ancien lavoir et point d’eau de la ferme de Sorbets – où nous attend un rafraîchissement offert par l’Office de Tourisme – que nous rencontrons Sylvain Trabut, heureux que la météo ait été favorable, lui qui a passé la nuit dernière sur place pour finaliser l’exposition.

Echanges :

« Cette exposition en pleine nature, c’est jusque-là mon projet le plus ambitieux.

J’ai commencé à installer mon exposition lundi. D’abord, je me suis promené pour repérer les spots qui me permettraient de « rythmer » mon installation : une bâche, des personnages dans un arbre, une bâche, des mobiles...

On a d’abord installé les bâches qui résistent aux intempéries, ce qui nous a donné un canevas pour installer le reste.

On a dormi sur place avec mon frère la nuit dernière pour que tout soit prêt ce matin ! »

Collecte orientée en vue d’une création ou collecte spontanée ?

«  Soit je pars avec l’intention de me promener et spontanément je récupère de la matière, soit je pars récupérer des ressources précises parce que mon stock s’épuise ou parce que c’est la saison du tournesol séché par exemple...

C’est pareil pour la création de mes personnages : c’est parfois la nature qui me suggère telle ou telle créature ou parfois, je décide de faire un koala, une souris et je cherche le matériau adéquat... »

Beaucoup de projets en ligne de mire mais la création avant tout :

« Beaucoup de personnes viennent vers moi et plusieurs projets se profilent.

Je fais déjà des ateliers comme à Nîmes ou à Bordeaux dans le cadre d’expositions ou de résidences.

Ce sont en général des séances d’une heure qui aboutissent à une création collective.

Pour l’instant, je n’ai pas d’exposition permanente.

C’est vrai que j’aimerais trouver un lieu qui me permettrait d’avoir à la fois un show-room et un atelier.

Actuellement, je voudrais surtout me concentrer sur un projet narratif autour de mes personnages.

Ils ont déjà tous un nom !

Je viens de l’univers de la BD et j’ai vraiment envie de faire vivre mon petit monde dans une histoire »

En présence de Barbara Neto, présidente de la Communauté de Communes, de Jean-Claude Theulé, maire de Cazaux-d’Angles, de Benoît Desenlis, maire de Roquebrune, de Philippe Cahuzac, maire de Justian, de Véronique Louit, maire de Lupiac,  de Jean-Pierre Monnet, secrétaire de général de la fédération de chasse du Gers, Jean-Claude Vuillemin, président de l’Office de Tourisme d’Artagnan en Fezensac, a inauguré l’ouverture du sentier de randonnée.

Jean-Claude Vuillemin et Sylvain Trabut

Il s’est félicité de l’affluence et a rappelé que ce sentier de la forêt de Sorbets occupait l’Office de Tourisme  depuis 2017.

La réhabilitation du sentier de la forêt de Sorbets initié en 1993 par la fédération départementale de chasseurs et le conseil départemental intervient dans le cadre du projet " Collection sites et patrimoine naturels"  porté par le PETR (Pôle d’Equilibre Territorial et Rural) et les offices de Tourisme d’Armagnac ; 20 sites emblématiques ont été choisis dont celui de la forêt de Sorbets.

Un panneau réalisé par le PETR, l’ADASEA ( Association de Développement, d’Aménagement et de Services en Environnement et en Agriculture) et le CPIE ( Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement) sera prochainement posé dans le cadre de ce projet de revalorisation.

En parallèle, la fédération des chasseurs a relancé la création de 18 panneaux faune et flore qui seront posés tout au long du parcours en septembre, l'occasion d'une nouvelle inauguration !

Après avoir remercié les personnalités présentes ainsi que Sylvain Trabut pour avoir offert avec son exposition une autre dimension à la forêt, il a laissé la parole à Barbara Neto, à Jean-Claude Theulé et à Jean-Pierre Monnet.

Jean-Claude Theulé s’est dit ravi que, grâce à la mutualisation des participations, soient réhabilités ces circuits qui avaient à l’époque beaucoup de succès.

Barbara Neto a souligné l’originalité de cette exposition en pleine nature. Elle espère que d’autres initiatives de ce type permettront de valoriser les atouts de notre territoire.

Quant à Jean-Pierre Monnet, il a expliqué que ce projet s’inscrit dans la démarche de l’éco- contribution : chaque chasseur qui prend un permis verse 5 euros, l’État en rajoute 10, cet argent est donné à la fédération nationale des chasseurs qui le restitue aux fédérations régionales ; chaque fédération départementale présente des projets qui sont validés par l’office français de la biodiversité entre autres. »

Les petits êtres de Sylvain Trabut auront disparu mais vous pouvez tout de même venir découvrir la forêt de Sorbets et profiter des 3 parcours ( 3,5 km, 4,8 km et 6,5 km) qui offrent des points de vue remarquables.

Vous trouverez la fiche de la randonnée sur le site de l’Office de Tourisme d’Artagnan en Fezensac :

https://www.ot-dartagnan-fezensac.com/uploads/2021/06/RandoFiche-Cazaux-dAngles-PR1-V2-300.pdf

Qui sait, peut-être croiserez-vous au détour d’un sentier un petit personnage oublié par Sylvain Trabut... 

Petit extrait d'un morceau de  jazz "végétal"  !

 

 

 

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles