Caupenne-d'Armagnac, 1er village Très haut débit du Gers

Bandeau le ruban est coupé 1bis 131115.jpg

Inauguration par Philippe Martin et de nombreux élus

Caupenne-d'Armagnac, ce 13 novembre 2015, est le premier village du Gers à bénéficier du Très haut débit (THD) sur Internet. Cela signifie que les abonnés à Orange qui le veulent peuvent désormais télécharger des documents, des images, de la musique ou des films à très haute vitesse, puisque, en descente (download), ils accéderont à un débit d'au moins 8 Mégabits par seconde, pouvant aller jusqu'à 100 Mbits/s. Romain Gabrielli, directeur du Syndicat mixte Gers numérique a fait une démonstration devant l'assistance d'élus réunis à la salle des fêtes de Caupenne-d'Armagnac : il a téléchargé un film – Le Bonheur est dans le pré – sans aucun délai d'attente et sans difficulté de téléchargement.

Désormais, ce sont deux villages du Gers qui sont raccordés au THD chaque jour. Tous seront raccordés au plus tard en 2017.

Enthousiasme général – Les élus et les responsables se sont succédé au micro pour exprimer leur enthousiasme.

Patrick Guichebarou, maire de Caupenne-d'Armagnac, voit dans le THD une étape majeure vers un Internet familial et transgénérationnel. Il donne de nouveaux espoirs pour le développement de l'économie locale. Et aussi pour les écoles du regroupement pédagogique. Les habitants et les écoliers disposent à présent des mêmes atouts que ceux des grandes agglomérations. Personne ne sera plus à l'écart, on pourra disposer de la dernière génération du numérique à un prix abordable.

Jean-Christophe Arguillère, directeur régional d'Orange, a souligné que le Gers était le département le plus en avance pour le déploiement du THD : c'est le projet le plus important et il a été étudié depuis longtemps. Il reste aux habitants à souscrire un abonnement au THD.

Élisabeth Dupuy-Mitterrand, présidente de la communauté de communes du Bas-Armagnac (CCBA) et conseillère régionale, rend hommage à Philippe Martin, président du conseil départemental, dont l'ambition et le courage permettent la concrétisation de l'accès au THD à 100 % de Gersois. C'est une manière de réduire une nouvelle fracture sociale avant qu'elle ne se produise. Cela vaut les 40 000 euros par an pendant 20 ans que paye la CCBA, car cela donne les clés pour demain.

Pour Jean-Pierre Salers, président de Gers numérique, le projet de THD du Gers doit beaucoup au Plan France numérique, mais l'implication des élus du Gers a été déterminante. Et Philippe Martin en a fait une priorité : le Gers partait de loin, mais il passé à la vitesse supérieure.

95 millions d'euros - Philippe Martin remercie les élus, eux « qui ne sont pas à la mode de certains ministres ». Désormais, un village de 450 habitants accède à 100 Mbis/s comme une grande ville. Dans beaucoup de domaines, le Gers a pu sembler prendre du retard, mais dans les domaines de l'eau, des déchets, des routes et du numérique, « nous avons pris de l'avance ». Le Gers est cité en exemple et envié. Aucun autre chantier n'a suscité autant l'unanimité des collectivités. 95 millions d'euros, voilà l'enveloppe prévue pour le THD du Gers. Cela prouve que les territoires ruraux ne sont pas abandonnés et ceux qui cultivent le sentiment d'abandon n'ont rien à proposer.

Antoine Darodes, directeur de l'Agence du numérique de Bercy, révèle que le projet du Gers a inspiré certaines mesures du Plan France numérique. C'est un territoire exemplaire et le conseil départemental a réussi une mobilisation générale. Et concrétisé son projet très rapidement : le calendrier prévu a été tenu. Cela redonne un vrai sens à l'action politique, car c'est elle qui a permis cette réalisation. Le THD ne permet pas que des services commerciaux, mais il favorise l'éducation, la santé et d'autres services de la République.

Panneau à l'entrée de Caupenne 1bis 131115.jpg
Le panneau à l'entrée du village
L'assistance avec Elisabeth Dupuy-Mitterrand 1bis 131115.jpg
L'autre partie de l'assistance avec Elisabeth Dupuy-Mitterrand
Une partie de l'assistance avec Philippe Martin 1bis 131115.jpg
Une partie de l'assistance avec Philippe Martin
Romain Gabrielli 1bis 131115.jpg
Romain Gabrielli
Patrick Guichebarou 1vis 131115.jpg
Patrick Guichebarou au micro
Le ruban est coupé 3bis 131115.jpg
Les officiels coupent le ruban à l'entrée de Caupenne-d'Armagnac, "village Très haut débit"
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles