De la nécessité d'entretenir le patrimoine local !

Après patrimoine valencien.JPG

Valence-sur-Baïse, bastide du XIIIe siècle, a la chance de posséder un riche patrimoine.

Les vestiges des remparts qui ceinturaient la ville au moyen-âge, en dépit du démantèlement sévère opéré dans les années 1600, nous donnent un témoignage de leur puissance.

Ils étaient percés de quatre portes, la porte de la Tour, la porte de Maignaut, la porte de Flaran et la Porte de l’Hérisson. Nous avons peu de témoignages sur ces portes mais, concernant la dernière, quelques informations nous apprennent que son nom est la transposition de la porte de Lérizon, qu’elle était aussi désignée par la Porte d’Espagne parce que tournée vers ce pays, mais également Porte de une heure du soleil parce que c’est dans cette direction que se trouve le soleil à une heure de l’après-midi.

C’est donc un lieu qui a de l’histoire. Le défenseur du patrimoine que je suis, ne peut que se réjouir que la municipalité et, en particulier, nos élus chargés des travaux, Bernard Lapeyre et Michel Blancard, aient donné suite à ma demande suggérée par des Valenciens voisins de cette porte : la dégager de la végétation envahissante.

Un grand merci.

Claude Laffargue

Après ou avant ? Pour le savoir, il vous suffit de venir vous rendre compte sur place de la beauté du patrimoine local.

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles