Une coïncidence bienvenue

Vernissage CAA IMG_2673.jpg

L'ouverture de la 11e édition des Chemins d'art en Armagnac

Première vraie grande manifestation culturelle depuis ce début de déconfinement

Le 25 mai 2019, une foule nombreuse assistait au vernissage de la 10e édition des Chemins d'Art en Armagnac. Cet anniversaire également sous le cloître de Condom augurait bien de l'avenir. C'était sans compter un invité improbable venu bouleverser le monde entier durant l'année 2020 dont la dangerosité continue à perturber nos existences. Nul besoin de le nommer !

Autant dire que tout le monde attendait avec impatience une nouvelle inauguration. Les artistes choisis pour participer à l'édition 2020 ont tous accepté ce report imprévu d'un an. Le moment heureux est enfin arrivé et les voici tous réunis en compagnie de celle qui a fait appel à eux, Solenne Livolsi, la commissaire de l'exposition.

L'honneur de lancer cette nouvelle édition des Chemins d'Art en Armagnac est revenu bien évidemment au nouveau président de l'association, Yves Vincent

En fin d'inauguration, il évoque le cheminement suivi, tel un pèlerin armé de son bâton, pour pouvoir monter ces projets de l'association,  à savoir aller à la recherche des subventions. Passer du niveau municipal, puis départemental, régional, mais aussi national, avec le ministère de la culture et son représentant à la DRAC de Toulouse. Seul niveau où rien n'est possible au niveau financier, c'est la communauté de communes de la Ténarèze mais, par contre, elle pourrait mettre des moyens à disposition, hébergement ou moyens de déplacement qui seront bienvenus, l'année prochaine, car les CAA ambitionnent une résidence de territoires - le dossier est encore dans les mains de la DRAC.

Solenne Livolsi  : "Merci de votre présence à tous ! Elle prouve combien ces lieux culturels classés, ces derniers mois, non essentiels, sont au contraire d'une importance capitale."

Commissaire de cette exposition, elle aussi bénévole, Solenne a néanmoins tenu à souligner le rôle des autres bénévoles, incontournables et essentiels, car ils font vivre l'association au quotidien.

Elle a suscité des applaudissements chaleureux pour Odette Chalumeau en rappelant son investissement  pour les CAA qu'elle a aidés à faire grandir et son engagement au cours de toutes ses années.

Ana Vorgan, au Château des Fousseries, très inspirée par ce lieu magnifique avec des arbres plantés jadis et devenus splendides, y réalise un travail photographique. Cela consiste en un plafond avec les photos suspendues aux arbres, des images à découvrir allongé sur le sol, une mise en abyme (1) à travers l'image. Il s'agit d'un hommage à un ami décédé, Renaud Bercier Millière.

"Juste avant les étoiles, la porte des mondes" : une méditation personnelle pour chacun,

Thierry Boutonnier - Au domaine de Pouypardin, Stéphane Piccarelli et sa famille ont accueilli une œuvre un peu particulière puisqu'elle consiste à déambuler dans les vignes en écoutant des récits de doyennes enregistrés par leurs petits-enfants, élèves du Lycée Bossuet.

"L'œuvre noire de Gascogne" est un travail de coopération pour mettre en valeur le matrimoine, c'est-à-dire la manière dont les doyennes portent une mémoire vivante et la transmettre. Comme les CAA sont souvent aussi portés par des femmes fortes, il était important de transmettre cette flamme.

Thierry Boutonnier tient à remercier Myriam Richard qui a réalisé une série de photos de doyennes portant une cape avec des plumes de poule noire de Gascogne confectionnées par Valérie Tanfin, artisan d'art plumassière de Léguevin.

Depuis un an et demi, transmettre et porter une telle histoire alors qu'on en est empêché, éloigné de nos anciens, c'était une vraie blessure, une manière de transformer cette situation de pandémie en quelque chose de plus positif.

Se promener pour suivre ce parcours à travers ce domaine viticole est aussi une manière d'alerter sur l'importance... d'écouter les oiseaux, de tendre l'oreille et de se reposer un peu.

Cassandre Cecchella : 

Jeune artiste peintre, cette participation est pour elle un enjeu car elle est sortie des beaux-arts, il y a trois ans seulement.

Au cœur du village de Ligardes, l'idée était de proposer des peintures en extérieur ce qui l'intéresse avant tout dans la peinture : la matière, la couleur, le pigment, le geste...

"Des peintures sur plexiglas, je n'en dirais pas plus car ce qui est important se promener, la lumière, le regard..."

Photographe, Myriam Richard est l'artiste locale de cette édition. Ayant effectué ses études d'arts plastiques au Lycée Bossuet, elle s'est retrouvée de nouveau aux côtés de bénévoles qui ont suivi son parcours, comme Jo Larrieu - ancienne CPE - et ColetteTouja - ex-professeur d'anglais.

"Travaux des champs" est une recherche photographique personnelle au long cours entamée avec le Centre d'art et de photographie de Lectoure et poursuivi avec les CAA, au sein de l'ancien carmel, un lieu habité. Les projets menés avec les résidents de l’ancien carmel et les élèves de l’IME "Terre d’envol" de Moussaron y seront présentés. 

Charlotte Fernandez adjointe au maire de Condom, en charge de la vie associative et de la culture :

Au nom de la municipalité et du service culturel de la ville, je remercie l'ensemble du bureau, tous les bénévoles et tous les partenaires présents pour cette nouvelle édition. Elle met ainsi en avant les sites de notre patrimoine grâce au talent des artistes sélectionnés. 

J'apporte une attention toute particulière à Odette Chalumeau pour son investissement au sein des CAA depuis de nombreuses années et je souhaite bienvenue et réussite au nouveau président. 

Philippe Martin, président du conseil départemental :

Pour les artistes, la parole n'est pas d'évidence leur expression naturelle, et pourtant, tous les quatre ont eu des mots - notamment autour de la biodiversité, de la méditation - qui, de suite, touchent et donnent envie d'en voir plus.

Rouvrir un restaurant, une terrasse... ce n'est pas très compliqué, mais faire revenir le public vers des lieux culturels peut s'avérer autrement laborieux. Pendant ces moments critiques, il a donc fallu rester aux côtés des artistes. Le département s'est beaucoup mobilisé pour aider des structures qui auraient pu disparaître sans aides. Il est ainsi nécessaire de maintenir le montant des subventions aux associations culturelles même si les événements prévus n'ont pu avoir lieu.

Les principaux rendez-vous durant les week-ends à venir

Samedi 29 mai, à 11 h, à l'ancien Carmel, restitution des ateliers qu'elle a menés depuis 2019, suivie d'un repas champêtre

Samedi 5 juin, à 14 h 30, visite comentée par Louis Viel des quatre sites,au départ du au Château des Fousseries

Dimanche 6 juin, à 14 h, Thierry Boutonnier présente sa Flûte de Pan, réalisée en 2018, à Fleurance. Avec, plus tard, un crépuscule emplumé et une dégustation festive au domaine de Pouypardin.

Samedi 12 juin, à 15 h, Pass'en Gers : ballade dans les vignes entre le domaine de Pouypardin et le Château des Fousseries

Dimanche 13 juin, à 15 h, Cassandre Cecchella propose un relatis de peinture, avec un goûter tiré du sac.

Plus d'informations sur le site des des Chemins d'Art en Armagnac

Les suivre au jour le jour en consultant leur page Facebook.

(1) La mise en abyme est un procédé artistique consistant à représenter une œuvre dans une œuvre similaire, par exemple en incrustant dans une image cette image elle-même.

Photos Marc Le Saux

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles