Flaran - Castelmore : vers un destin similaire ?

Flaran IMG_2472.jpg

Les lieux culturels ouvrent à nouveau à compter du mercredi 19 mai : l'abbaye de Flaran aussi

En ce mardi 18 mai, Philippe Martin, président du conseil départemental, était venu à la rencontre de Michel Hue, le conservateur des Musées du Gers et de l'Abbaye de Flaran pour lancer la réouverture de l'abbaye de Flaran... Ce qu'ils ont fait.

Toutefois, le président du département a tenu à évoquer un dossier à la Une de la presse départementale : le devenir du château de Castelmore, à Lupiac. Flaran semble plutôt un bon endroit pour aborder cette actualité. Les destins de ces deux monuments historiques pourraient se confondre.

En effet, en 1970, un incendie criminel ravage une grande partie de l'abbaye. Vouée probablement à partir outre-Atlantique, brique par brique, les lointains prédécesseurs de Philippe Martin prennent alors la décision de le racheter en 1972, décision dont on mesure aujourd'hui combien elle était importante.

IIs engagent ensuite une intense campagne de restauration. Siège désormais de la Conservation départementale du patrimoine, service du conseil départemental du Gers, le site développe de nombreuses activités culturelles et l'abbaye de Flaran devient le site le plus visité du Gers. 

Le château de Castelmore, propriété privée, pourrait avoir un autre destin. Dorénavant, cette gentilhommière appartenant aux héritiers d'Yves Rispat, président du conseil général jusq'en 1998 et donc prédécesseur de Philippe Martin, a été mise sur le marché. Il serait dommageable que ce château soit privatisé par un éventuel acquéreur et devienne interdit au public.

Philippe Martin se trouve dans les mêmes dispositions d'esprit que ceux qui ont jadis décidé d'acheter Flaran, avec une seule préoccupation : une éventuelle acquisition patrimoniale et rien d'autre. Simplement pour que cette bâtisse demeure dans le domaine public.

Yves Rispat qui y a vécu longtemps, aimerait certainement savoir que ce département qu'il a présidé, s'intéresse à ce joyau pour le garder à la portée de tous.

Le département montre donc son intérêt pour le château de Castelmore à Lupiac, mais uniquement pour lui éviter de devenir inaccessible. L'intérêt de la collectivité départementale est avant tout celui d'une discussion avec les héritiers, seuls décisionnaires. Aucun  projet  n'a été évoqué et aucune offre n'est en cours.

D'Artagnan devra donc encore attendre un moment pour savoir si son destin sera toujours associé à Castelmore dans l'avenir et si une Cité des Mousquetaires, à l'étude, fera de  Lupiac, la nouvelle attraction touristique du Gers.

Petite information en primeur que révèle, avec grand plaisir,  Philippe Martin :

À partir du 19 mai également, les dégustations de vins dans les domaines viticoles sont désormais autorisées par la Préfecture, en respectant les règles sanitaires en cours.

Retour à Flaran qui rouvre ses portes ce mercredi 19 mai

Michel Hue évoque le confinement, bientôt du passé. Les équipes ne sont pas restées inactives : travail sur les collections permanentes ; mise en ligne de jeux, animations et vidéos pour garder le contact avec le public : élaboration d'un programme pédagogique pour les scolaires. Elles ont préparé la réouverture avec les expositions et les catalogues pour les accompagner.

Et le public est là qui attend. Déjà de nombreux appels arrivent pour connaître les conditions de la réouverture.

Pour cette première phase de déconfinement, 350 personnes pourront être accueillies. Si tout se passe bien et que les conditions sanitaires évoluent positivement, au 9 juin, la règle des 4 m² par visiteur s'appliquera, soit 500 personnes admises à l'intérieur de l'abbaye. Ce chiffre correspond en fait à la jauge normale de visiteurs autorisés de tous temps, hors Covid.

Les autres contraintes sanitaires resteront identiques comme partout avec masque et gel disponibles à l'entrée. Par contre, la visite suivra un circuit linéaire sans aucun retour possible, avec une sortie par l'église. À l'entrée de chaque salle, le nombre de personnes autorisées à l'intérieur sera indiqué et les trop petites salles fermées.

L'été dernier, une augmentation de 12 % des publics avait été constatée - un phénomène général en France - alors que les étrangers n'étaient pas là. En 2021, on va retrouver les publics habituels, et une clientèle internationale, donc on espère une augmentation encore plus importante, d'autant plus que le Gers reste une destination phare pour tous de France ou d'ailleurs. 

Les Français vont choisir la France majoritairement pour leurs vacances, Philippe Martin, en sa qualité de président du Comité Départemental du Tourisme du Gers, insiste sur l'l'intérêt d'avoir une offre touristique la plus large possible, notamment pour Flaran qui fait partie des monuments les plus visités avec la Cathédrale d'Auch.

Des expositions attractives à proposer aux amateurs

Jean Dieuzaide, Les grands formats…

Du 29 mai au 26 septembre : un des photographes français les plus originaux de la seconde moitié du XXe siècle.

À l'occasion du centenaire de sa naissance, en collaboration avec son fils Michel, l'Abbaye de Flaran offrira à la contemplation du visiteur vingt-cinq grands formats quasiment jamais exposés en France, collés sur bois, réalisés par lui de son vivant, dans une mise en scène très originale, accompagnés par vingt-cinq autres petits.

Lydie Arickx, Ne me consolez pas …

Du 18 juin au 17 octobre : une des figures majeures de l’expressionnisme français. Puissante, libre, protéiforme, son œuvre interroge la vie sous toutes ses formes.

Cette grande artiste, peintre et sculptrice française, démarre une exposition au château de Chambord - "Arborescences" jusqu'au 17 octobre 2021 - où elle a fini sa présentation et son montage, avant de venir s'occuper de celle de Flaran, ce qui démontre bien l'attractivité de l'abbaye.

William Einstein (1907-1972), Une rétrospective ?

Du 26 juin au 26 septembre : l'occasion de découvrir un artiste encore peu étudié, mais très attachant.

L'exposition présente une cinquantaine d’œuvres peintes et dessinées mais aussi certaines correspondances inédites. Car cet artiste avait de nombreux amis, parmi les plus grands artistes de l'époque, Man Ray, Mondrian  mais surtout Calder dont il était un intime. Ainsi, la politique du musée de faire découvrir au public des artistes moins connus révèlent parfois de belles surprises.

Informations pratiques

Abbaye de Flaran - 32310 Valence-sur-Baïse

Ouvert de 9 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 18 h. La billetterie ferme 30 min avant.

En juillet et en août, les horaires seront de 10 h à 19 h en continu.

Bien entendu, des mesures sanitaires devront être respectées, notamment le port du masque sur l’ensemble du site, même dans les jardins.

Réservations et renseignements par tél : 05.31.00.45.75 ou mail : flaranaccueil@gers.fr

Site Internet : Abbaye de Flaran

Photos Marc Le Saux

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles