vaccinons tous ceux qui le veulent !

Image5.png

le cri du cœur de Philippe Martin

Mardi 27 avril 2021

Alors que nous sommes comme chaque année à la dernière semaine d’avril, en pleine semaine mondiale de la vaccination (voir ci-dessous) le vaccinodrome d’Auch passe à la taille XXL. Philippe Martin président du Conseil Départemental, demande au gouvernement la vaccination pour tous. Il nous explique pourquoi :

« Jeudi 22 avril, lorsque je me suis fait vacciner au centre de vaccination de Condom, j’ai dit ma gratitude envers nos sapeurs-pompiers, nos médecins, nos infirmières et nos infirmiers, nos bénévoles de la Croix Rouge et de la Protection Civile, nos personnels communaux et ceux de la collectivité que je préside parce qu’ils sont les artisans de la réussite de la stratégie vaccinale adoptée depuis le premier jour dans le Gers.

Plus de 50 000 gersoises et gersois ont déjà reçu une première injection, soit plus du quart de la population totale de notre Département qui est aussi celui dont les taux de circulation du virus et de positivité des tests sont les plus bas de la Région Occitanie. Néanmoins, le rythme de prise de rendez-vous commence à se ralentir. De plus en plus de créneaux ne sont pas pourvus, notamment au Centre de vaccination de grande capacité d’Auch où moins de 50% des 2000 disponibilités a trouvé preneur.  Nous le constatons au travers de la plateforme départementale de réservation, cette tendance se confirme jour après jour.  De plus, chacun voit bien aujourd’hui que ce ne sont plus seulement les personnes âgées qui sont touchées par la COVID mais que ce sont des personnes plus jeunes, et actives.

C’est pourquoi je demande que l’on puisse ouvrir la vaccination à toutes les classes d’âge et de ne plus la limiter aux personnes ayant 60 ans et plus. Nous disposons des infrastructures, de l’organisation et des doses pour assumer cette ouverture de la vaccination à l’ensemble de la population gersoise. Une telle accélération de la vaccination à toutes les classes d’âges, conjuguée aux chiffres qui sont les nôtres en ce qui concerne la circulation et la positivité du virus, nous permettraient alors de demander, au nom de la territorialisation du déconfinement prôné par le Gouvernement, un allègement des mesures de freinage qui soit plus favorables pour nos restaurants, pour nos cafés, pour nos commerces aujourd’hui fermés et pour nos lieux culturels ».

Madame Delphine Grail-Dumas sous-préfète de Mirande en charge du suivi vaccination pour la préfecture du Gers était très préoccupée par le fait que 6 gersois sur 10 de 60-69 ans en âge de bénéficier des vaccins ne se sont pas manifestés.  Comment les inciter ? Elle ajoute « Si on a un message à faire passer c’est dire aux personnes qui ont entre 60 et 69 ans, vous êtes éligibles , appelez la plateforme vous pouvez vous faire vacciner rapidement.  Par ailleurs elle convient que peut-être la vaccination pour tous permettra sans doute un élargissement et une utilisation optimale du dispositif de vaccination, mais que pour le moment c’est impossible.

 

Philippe Martin et Delphine Grail-Dumas s’expriment :

Pour rappel, la prise de rendez-vous est obligatoire via la plateforme téléphonique du Conseil Départemental au 0.800.72.32.32 (numéro d’appels gratuit du lundi au vendredi de 9h à 17h30) ou par internet sur gers.fr/rdv-vaccination.

L’immunité collective

J’écrivais en son temps , il y a juste un an le 27 avril « Auch rayé de la carte », l’article avait suscité pas mal de commentaires acerbes , malheureusement j’avais raison. C’est plus de 103.000 de nos compatriotes qui ont été emportés par le virus et il est toujours là bien présent avec ses variants.  Il faut savoir que tant que 80% de la population ne sera pas vaccinée nous n’obtiendrons pas l’immunité collective et que les non vaccinés seront toujours en danger quelque soit leur âge.  N’attendez pas que le voisin se fasse vacciner pour espérer vous en sortir, mauvais calcul. Combien la vaccination a-t-elle sauvé de vie humaine depuis son invention? On estime aujourd'hui que la vaccination sauve de 2 à 3 millions d'enfants par an (source UNICEF).

Les vaccins nous rapprochent

En 2021, la Semaine mondiale de la vaccination sera célébrée du 24 au 30 avril, sur le thème « Les vaccins nous rapprochent ». La campagne montrera comment la vaccination permet de renouer les liens avec les personnes, les objectifs et les moments les plus importants à nos yeux et contribue ainsi à améliorer la santé de tout un chacun, partout, tout au long de la vie.

DSCN0236 (2).JPG
DSCN0252 (2).JPG
DSCN0261 (2).JPG
DSCN0263 (2).JPG
DSCN0267 (2).JPG
DSCN0271 (3).JPG
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles