Menu

pandémie ; le rôle primordial de la CPAM

Image2.png

 temps de lecture 3 min

13ème séance du CDVA, c’était l’occasion de recevoir le témoignage de Sébastien Nedesowski directeur adjoint de la CPAM 32 (caisse primaire d’assurance maladie du Gers).

Le point sanitaire hebdomadaire

 Poursuite du dépistage dans les collèges :

-  collège de Masseube le 2 mars, collège de Cazaubon le 3 mars, collège de plaisance le 4 mars,  collège d’Eauze  le 5 mars.

vaccinations 

14 000 injections ont été effectuées soit 7 % de la population gersoise. Le programme de vaccination dans les EHPADs pour la première injection est terminé, la campagne pour la seconde injection va commencer. Les réservations vont se faire pour 120 vaccinations/jour comme d'habitude mais avec la répartition suivante : 100 pour les + 75 ans et 20 par les médecins généralistes inscrits pour leurs patients avec une lourde pathologie.

Vaccination à domicile des personnes lourdement handicapées

En quelques chiffres : 12 personnes seront vaccinées à leur domicile par jour : administré GIR 1 ( Le GIR groupe iso-ressources correspond au niveau de perte d’autonomie d’une personne âgée. Il est calculé à partir de l’évaluation effectuée à l’aide de la grille AGGIR. Il existe six GIR : le GIR 1 est le niveau de perte d’autonomie le plus fort et le GIR 6 le plus faible) ainsi que son conjoint ou aide à domicile de + de 75 ans, 31 volontaires sur 92 GIR 1 comptabilisés à ce jour

Calendrier :

Mercredi 24 février : secteur Auch - communes limitrophes

Jeudi 25 février : secteur Fleurance - Lectoure

Vendredi 26 février : secteur Vic-Fezensac et Nogaro

L'équipe du Vaccibus : Un secouriste du SDIS32, une coordinatrice : Docteur Florence Briffod du Département du Gers, un(e) infirmier(e) du Département du Gers.

L’invité de la 13ème CDAV était Sébastien Nederowski directeur adjoint de la CPAM

Il explique le rôle important joué par la CPAM dans cette période difficile en particulier depuis le printemps dernier pour assurer le tracing. Il précise que c’est une équipe de 14 personnes (10 quotidiennement) qui est mobilisée. A partir du patient 0 que l’on informe sous les 4 heures, et qui recevra les consignes à suivre s’en suivra la visite d’un personnel soignant dans les 48h, et ensuite de remonter la chaîne. Cet apport médical , cette visite permet de conforter le patient dans cette situation de maintien en isolement (10 jours maintenant) , d’aller déterminer s’il y a un besoin sanitaire dans la famille, dans le foyer, et de faire le lien avec Gers Solidaire qui s’occupera du côté social.Depuis le début 2021 on décompte  1733 "patient zéro" soit 38 par jour, 4500 patients zéro et patient contact soit 100 personnes par jour.

Abdellatif Benjedour responsable du numéro vert social de compléter l’intervention en précisant qu’une plateforme ( cellule contact tracing ) conventionnée avec l'état permet d'évaluer le besoin en termes de courses ( portage de médicaments, ménage…).

Philippe Martin président du conseil départemental du Gers

" Mercredi prochain je souhaiterais que l'on consacre notre CDAV à la question de la démographie médicale et donc à la présentation du projet que le département va porter, c'est à dire celui d'un centre départemental de santé  pour compléter le dispositif de lutte contre la désertification médicale. avec des médecins salariés qui viendront non pas en substitution mais en complément de la médecine libérale."

(centre départemental de santé : le premier en France a ouvert en 2018 en Saône et Loire, suivi par l'Isère, l'Orne, Puy de Dôme, la Corrèze, la Dordogne, la Manche, la Charente,...)

 https://www.facebook.com/LeGers32/videos/259494462411322 

Image7.png
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles