Menu

Une étape supplémentaire franchie pour le projet du Parc Naturel Régional Astarac

_DSC0041.jpg

Avec la création de l'Association et la restitution du travail des étudiants de Paul Sabatier

Après l’Assemblée générale constitutive de l’Association pour la création du Parc Naturel Régional Astarac, qui s’est tenue le mercredi 3 février à Mirande dans la salle André Beaudran, François Rivière a été porté à sa présidence alors que les deux autres présidents des communautés de communes concernées , Patrick Fanton pour  Cœur d’Astarac en Gascogne et   Céline Salles  pour  Astarac Arros en Gascogne  étaient désignés comme présidents délégués.  

Ensuite, le  mercredi 10 février  ,c’est à Seissan, dans la salle des fêtes,   que les 21 étudiants de l’université Paul Sabatier de Toulouse, inscrits en master 2 «  Aménagement des Territoires et Télédétection » ont  restitué,  au reste de la gouvernance du PNR et quelques invités,   leur étude complémentaire sur les ressources en biodiversité de l’Astarac . Pendant plusieurs mois  dont  une semaine sur le terrain en septembre, ces étudiants  ont mis leurs compétences et leurs travaux de formation universitaire au service de tous ceux qui portent ce  projet de  PNR  qui doit être remis à la Région à la  fin avril dans l’attente d’une réponse positive en septembre.

 Il faut savoir que ce projet est particulièrement fédérateur  puisqu’il a reçu l’adhésion de 123 communes sur 124. Après avoir travaillé  sur différentes thématiques : zones humides, risque d’érosion, surfaces cultivées en bio , taille des exploitations, etc., les étudiants ont donc présenté , sous forme d’un diaporama commenté,  une charte graphique qui va, en définissant les enjeux notamment en matière de biodiversité,  étoffer le dossier  présenté prochainement à la Région par les élus.

 Ensuite si la Région donne son feu vert, le dossier devra franchir l’ultime barrage que représente l’accord de l’Etat mais le travail n’en sera pas fini pour autant puisqu’il restera au moins 4 années de travail avant d’élaborer la charte du PNR qui fera l’objet d’un décret signé par le Premier Ministre.  .

Avec la création de l’association pour la création du PNR Astarac  et l’apport du travail des étudiants  inclus dans leur formation universitaire, c’est donc un dossier solide qui espère recevoir le passeport pour l’ultime étape   puisqu’il a déjà reçu le soutien du Département et de la Région Occitanie. Sa présidente Carole Delga  avait d’ailleurs fait le déplacement jusqu’à Seissan pour apprécier le dynamisme des porteurs du projet et de tous ceux qui le soutiennent. L’avenir de ce territoire essentiellement rural  en dépend, surtout pour les générations à venir !  

 

 

 

PNRA005.JPG
L'assistance pendant l'exposé des étudiants toulousains
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles