Menu

Un homme juste a quitté Le Houga

0 DR Bernard Ménacq photo corr RM copie.jpg

René Mouret est disparu à 97 ans

Pierrette Labenelle, qui le connaissait bien, nous dit : « René Mouret était un homme calme et posé. C’était un homme juste, qui n’embêtait personne ». Il a été membre du conseil municipal du Houga avec Hubert Labenelle et le père de Bernard Ménacq de 1965 à 1989 ». Ce dernier nous fait parvenir les lignes qui suivent, en hommage :

« ...[Il] a tiré sa révérence cette semaine. Coïncidence, ses obsèques étaient célébrées en même temps que nous préparions le dossier de mise en conformité du lac en prévision de travaux de vidange et d’aménagement des ouvrages hydrauliques. Je tenais à informer les collègues élus actuels qu’il fut aussi l’un des facilitateurs de la création du lac du Houga en cédant quelques prairies à la commune (...) ».

Hubert Labenelle a lui-même publié cet hommage dans la Dépêche du Midi :

« Tu nous a quittés brusquement, un jour de janvier 2021, emportant avec toi ta modestie, ta simplicité que tes amis, tes parents, les Folgariens, en toi reconnaissaient. (…) Lors de la création du lac du Houga, tu avais cédé des prairies pour permettre les 20 ha du plan d’eau. Plus tard, le maire, Louis Tissé, te charge de négocier auprès de Mme Lugardon de Sainte-Foy, propriétaire du terrain à acheter, pour y créer la maison de retraite.

« Avec ta 4CV de première jeunesse, ta Simca 1000 et autres voitures, tu as laissé tes traces sur tous les chemins du Houga, de la mairie à la ferme, durant 97 ans ».

N.B. - La photo a été communiquée par Bernard Ménacq.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles