Conseil Départemental d’Analyse et de Vigilance COVID-19. N°5

Image1.png

invité le député Jean-René Cazeneuve

Rappel

Pour rappel, le CDAV, présidé par Philippe Martin, Président du Conseil Départemental du Gers, est une instance qui a pour vocation de susciter une réflexion collective des principaux acteurs du Département du Gers à l’aune de cette 2ème vague de la pandémie Covid19.

Philippe martin rappelle si besoin en était que le virus circule toujours et qu’il approuve la décision du préfet du Gers (arrêté du 8 décembre sur le port du masque obligatoire partout dans 22 communes du Gers).

invité le député Jean-René Cazeneuve

Quoi qu'il en coûte

" La crise est d'une violence absolue inconnue et on a besoin de tout le monde. Je parlais de ce que l'État essaie de faire mais on ne peut pas réussir ce plan de relance, on ne peut pas réussir à surmonter cette crise si les collectivités locales ne sont pas elle aussi au premier plan, si les entreprises ne participent pas, si les associations ne participent pas, et si le citoyen ne participe pas. Je crois que c'est l'affaire de tous, il ne faut pas opposer l'action faite par l'État et l'action faite par les collectivités locales. Nous avons besoin que ces actions soient coordonnées et qu'elles soient massives."

L'État a payé le salaire de tout le monde

"Le pari c'est de maintenir les entreprises, maintenir le savoir-faire, maintenir les emplois dans cette période difficile pour qu’au sortir de la crise tout redémarre le plus rapidement possible. Ça a marché puisqu’au 3e trimestre le rebond économique a été absolument incroyable, le nombre de déficiences d’entreprises a baissé par rapport à 2019."

Le député rappelle les mesures prises pour le commerce et l’artisanat : Report de la date des soldes (20 janvier -16 février), du Black Friday, soutien à la numérisation pour créer des plateformes de cliquez-retirez, des aides ( 10.000€) aux entreprises fermées administrativement, exonération totale des cotisations salariales pour le secteur tourisme, culture, sport, évènementiel, déductions fiscales pour les bailleurs…

La politique du « care »

"De temps en temps, on a le sentiment que ce plan de relance peut être simplement un plan de relance du monde d'avant alors que moi je considère que le monde d'après, on est obligé de le construire maintenant. Cette crise sanitaire nous renseigne aussi sur les évolutions de la part des citoyennes et des citoyens, sur ce qu'ils souhaitent, sur leurs priorités , leur volonté ensemble de désir de protection, protection sanitaire, protection sociale, protection environnementale, protection de l'établissement de la Culture… Je souhaite une dimension que j’appelle la politique du "care" c’est-à-dire une protection véritable."  Philippe Martin.

La vaccination

« Le vaccin est une arme très efficace.  On a constaté que plus les personnes sont diplômées plus elles acceptent le vaccin dans un rapport de 1 à 3. Il est donc plus que nécessaire d’informer et de faire œuvre de pédagogie. » Docteur Jérôme Clouzeau.

« Le vaccin sauve des dizaines de millions de vie tous les ans. Ce vaccin est arrivé très rapidement certes mais grâce à des investissements colossaux. Aucun compromis de la part de l’autorité européenne de santé qui s’appuie sur des dizaines d’études. Les standards de qualité sont là. » 

"Le vaccin c’est la seule sortie massive d’immunité collective et il faut se faire vacciner. "  Jean-René Cazeneuve

La député Gisèle Biémouret sera l’invitée du CDAV n°6 avec comme sujet, les conséquences sociales de la crise.

Pour revoir la séance du 8 décembre c’est ici.

Le care est un concept ou mieux un idéal politique qui décrit ou dessine les qualités des citoyens pour une société véritablement démocratique

A lire cet article de France Culture : Le "care" : d'une théorie sexiste à un concept politique et féministe

1.JPG
2.JPG
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles