Le futur site du Centre Européen pour les Prévisions Météorologiques à Moyen Terme ne sera pas toulousain

meteo carte.JPG

Toulouse aura toutefois à cette occasion renforcé sa notoriété

Le futur site du Centre Européen pour les Prévisions Météorologiques à Moyen Terme (CEPMMT) ne sera pas Toulousain comme beaucoup l'espérait. Si la qualité de la candidature de la France lui a permis d'être en finale. À l'issue du vote, ce mercredi 9 décembre, le Conseil du CEPMMT qui comprend 23 États membres a finalement choisi Bonn en Allemagne pour recevoir le nouveau centre. .

Dans une communiqué commun Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, Carole Delga, présidente de la Région, Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne et Jean-Luc Moudenc, Président de Toulouse Métropole, indiquent «  se réjouir de l'excellent travail qu'a produit le partenariat, les collectivités avec l'État ont engagé des moyens très importants pour permettre à la France de construire une candidature de grande qualité et l'amener en finale. Toulouse est promue en Europe au premier rang en matière de sciences et de climat, cette dynamique remarquable permettra de relever d'autre défis pour le développement durable du territoire »..

Actuellement installés à Reading à une soixantaine de kilomètres de Londres, le Centre,  leader mondial en prévision numérique du temps, était contraint de quitter la Grande Bretagne pour s'installer dans l'un des états de l'Union Européenne en raison du Brexit. Neuf pays dont la France avaient au départ candidaté..Dans l'hexagone Toulouse s'était imposée face à Saclay qui souhaitait également recevoir la nouvelle structure météorologique.

 

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles