Six dames, un Chemin… un livre

GERS 2013.jpg

Les Six Dames Étoiles de Compostelle, un ouvrage qui raconte le parcours de ces six Gersoises sur le célèbre Chemin.

Le jeudi 30 mai 2013, alors qu’elles s’élançaient sur la route, bien préparées et bien équipées, ces dames ne se doutaient pas qu’elles étaient en train d’effectuer les premiers pas dans une aventure qui les marqueraient, dans le bon sens du terme, pour le restant de leurs jours. Si bien, que l’une d’entre elles a décidé d’en faire un livre. « Nous avons vécu une tellement belle histoire que je voulais la faire partager », dira l’auteur, Liliane Siegler, aide-soignante dans un EHPAD, à Auch.

Mais au fait, qui sont ces six dames étoiles de Compostelle, toutes des Gersoises ? Marie-Christine Ballas-Gascon (Auch), Hélène Bader (Lasseube-Propre), Joëlle Martinez (Montégut), Sophie Arnodie (Duran), Agnès Chabrillanges (Tirent-Pontéjac) et Liliane Siegler (Montégut) forment le groupe. Certaines ne se connaissaient même pas. C’est Liliane qui enclenchera la marche avant. Explications : « J’habite à Montégut, et je voyais passer tous ces Jacquets ; je me suis dit que moi aussi, j’aimerais le faire ce Chemin. J’ai demandé à ma voisine, puis à mon amie Hélène, puis à ma belle-sœur. C’est comme ça qu’on a formé le groupe ». Et les péripéties rencontrées sur le Chemin de Compostelle vont souder davantage leur amitié.

Autre question, pourquoi ce nom de six dames étoiles ? « En 2013, quand on a commencé, on a rencontré notre premier pèlerin qui partait d’Auch pour aller en pèlerinage à Lourdes. Lorsque nous nous sommes séparés, il m’a donné son adresse e-mail afin que je lui envoie des photos. Et il m’a répondu en disant : j’ai suivi les Six Dames Étoiles de Compostelle », nous explique Liliane. La formule a plu, et les six Gersoises accrocheront une étoile avec la coquille de Saint-Jacques sur leur sac de voyage.

Une fin de parcours difficile

Autre rencontre, et celle-là à leur arrivée, six ans plus tard, un Jacquet prénommé Pascal, qui venait de Troyes, a été rejoint par sa compagne rencontrée deux ans plus tôt, pour faire les cinq derniers kilomètres main dans la main, et pour la demander en mariage à l’arrivée à Compostelle.

Des tas d’autres rencontres, des anecdotes, des moments de joie, d’autres de fatigue… tout cela, il fallait le coucher noir sur blanc. C’est ainsi que, chaque année, après leur morceau de Chemin effectué, Liliane Siegler notait tout sur son ordinateur. Car ces Dames, travail oblige, ne purent effectuer tout le Chemin en un seul trait. Leur pèlerinage s’effectuera donc de 2013 à 2019. Au total, 42 jours de marche, avec une moyenne de 25 km par jour.

En 2019, lors du dernier tronçon, tout a failli être gâché. En effet, cette année-là, les six dames étoiles avaient négligé leur préparation physique. Ampoules aux pieds, maux de ventre, grosse fatigue, et même malaise pour Liliane qui doit être transportée à l’hôpital. Mais tout rentrera dans l’ordre finalement. Cependant, sur les six pèlerines, deux seulement, dont Liliane, obtiendront la compostela (certificat de pèlerinage). Pour l’obtention de ce document officiel, il est impératif d’effectuer les cent derniers kilomètres à pieds. Ce qui ne fut malheureusement pas le cas pour certaines d’entre elles, trop souffrantes, qui n’eurent pas d'autre choix que prendre un autocar. « Il faut vraiment bien se préparer et être en bonne condition physique pour que ce soit un plaisir », recommande Liliane Siegler.

Mais qu’importe, nos six dames étoiles de Compostelle ont atteint la capitale de la Galice le dimanche 19 mai 2019. Avec des images plein la tête et des larmes plein les yeux. Et ça, personne ne pourra leur enlever.

Les Six Dames Étoiles de Compostelle, Liliane Siegler, éditions Librinova.

Le livre, actuellement accessible sur le net, sortira version papier à la fin de l’année.

https://www.librinova.com/librairie/liliane-siegler/les-six-dames-etoiles-de-compostelle

BEARN 2014.jpg
En 2014, traversée du Béarn puis arrivée au Somport.
ESPAGNE 2015.jpg
2015 ; en Espagne.
2018 Un pèlerin atypique.jpg
2018 ; rencontre avec un pèlerin atypique.
2019.jpg
2019 ; arrivée à Santiago.
Borne 100 km 2019.jpg
2019 ; pause photo devant la borne indiquant les 100 derniers kilomètres avant l'arrivée à Compostelle.
2019 Compostelle.jpg
Dimanche 19 mai 2020 : la consécration avec l'arrivée à Saint-Jacques de Compostelle.
Cap Finistère 2019.jpg
Au Cap Finisterra. Fin du voyage. Après l'arrivée à Saint-Jacques de Compostelle, les pèlerins ont la possibilité d'effectuer une marche de 100 km pour rejoindre le Cap Finisterra (bout du Monde pour les Celtes et au moyen âge).
Liliane Siegler.png
Liliane Siegler.
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles