Menu

Les pharmacies gersoises dotées de pochettes d'emballage de médicaments

P1660812.JPG

Ces pochettes mentionnent les numéros de téléphone à appeler en cas de violences intrafamiliales

À l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, le 25 novembre, le Préfet du Gers, Xavier Brunetière, le Procureur de la République, Jacques-Édouard Andrault, le président du Conseil Départemental, Philippe Martin, le maire d’Auch, Christian Laprébende, la déléguée aux Droits des Femmes et à l'Égalité dans le Gers, Nicole Pascolini, et les forces de l'ordre, gendarmerie et police, se sont rendus dans deux pharmacies gersoises, à Preignan et Auch.

Il s’agissait de mettre en avant une opération originale, celle de la remise de pochettes d’emballage de médicaments sur laquelle sont mentionnés les numéros téléphoniques départementaux et les ressources permettant aux victimes de s’orienter vers des structures spécialisées du département pour les accompagner vers une sortie de violences.

Ce dispositif d’alerte mis en place par le ministère de l’intérieur et le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens est l’un des moyens pour permettre aux victimes de violences intrafamiliales de se signaler dans les officines. Ces dernières doivent, afin de prendre en charge, au plus vite, les victimes, appeler les forces de police et de gendarmerie qui ont reçu consigne du ministère de l’Intérieur d’intervenir en urgence pour les appels provenant des pharmacies.

 

P1660817.JPG
Chantal Dejean-Dupèbe, conseillère départementale, entourée de Philippe Martin et d'un pharmacien.
P1660818.JPG
Nicole Pascolini, déléguée aux Droits des Femmes et à l'Égalité dans le Gers, s'entretient avec le commissaire de police et le préfet du Gers et Nadine Aurensan, adjointe au maire d'Auch.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles