Menu

Réunion des maires de la 1re circonscription nouvellement élus, autour de leur député

P1020166 (Copier).JPG

Une initiative nécessaire et appréciée

 Dernièrement, Jean-René Cazeneuve, député de la 1ère circonscription, accompagné de sa suppléante Véronique Thieux-Louit, maire de Lupiac ,  recevait les maires nouvellement élus afin de définir sa mission. Après avoir fait part de sa reconnaissance  aux maires, il a présenté son équipe, précisant qu’il était plus particulièrement investi dans la commission des finances et à ce titre, il savait l’impact que pouvait avoir les lois de finance sur le territoire. Chaque député vote les lois, contrôle leur application  mais ne peut être qu’un facilitateur pour les projets portés par les maires.

 

Dans le Gers, les dotations de l’Etat envers les collectivités territoriales évoluent positivement  depuis quelques années, ce qui permet de lancer des projets de relance afin d’améliorer la vie en milieu rural. Actuellement 200 propositions sont envisagées pour le département qui bénéficiera comme tous,  d’une dotation exceptionnelle en raison  de la crise.

 

 Il faut redonner des pouvoirs aux maires , notamment dans le domaine de la police et de l’intercommunalité et  simplifier leur quotidien. Nouvelle étape avec la loi des 3D : Décentralisation, Différenciation et Déconcentration, le préfet ayant désormais plus de pouvoir que le pouvoir central. Le plan de relance passe par de nombreuses opportunités : avoir envie d’investir, soutenir l’activité économique , aider à l’investissement, l’Etat apportant une compensation aux collectivités territoriales. L’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires  est là pour soutenir les projets et aider à chercher l’ingénierie et le financement. Le député  conseille donc aux maires de s’en rapprocher,  tout comme de l’association des maires ruraux du Gers dont un représentant était présent.

 

Durant les échanges avec la salle plusieurs questions pertinentes ont été discutées et une constatation générale :  les petites communes investissent plus pour se mettre aux normes que pour de nouvelles réalisations. Observation confirmée par le député ,qui l’explique par le nombre d’amendements,  pas toujours justifiés selon l’environnement où l’on se trouve,  discutés pour chaque loi et par l’exigence de sécurité, parfois abusive,  que sollicite de plus en plus chaque citoyen  

 

 Pourquoi pas une formation spécifique aux nouveaux maires pour cerner leurs devoirs et leurs responsabilités avec leurs limites ?    

 

 

 

P1020171 (Copier).JPG
Intervention du président de l'association des maires ruraux du Gers
P1020169 (Copier).JPG
Une vingtaine de maires présents
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles