Menu

Femmes d’exception

image Jane.jpg

Lorsque les femmes prennent leur destin en main

Dans cette histoire, il y a deux femmes. La première l’auteure Audrey Marty qui décide de nous faire connaître la seconde, Jane Dieulafoy, illustre femme inconnue née en 1851 à Toulouse et morte en 1916 au château de Langlade, à Pompertuzat.

Audrey Marty, historienne de l’art et vidéaste cherchait un sujet afin de réunir ses deux passions, l’histoire et la réalisation d’un documentaire historique. En 2013, le déclic s’opère à la vue du documentaire « Women Art Révolution » de 2010 qui dévoile à travers de nombreux témoignages le parcours difficile de femmes artistes qui ne parviennent pas à s’imposer du fait de leur genre.

Une séquence du film m'a particulièrement interpellée, celle d'un sondage effectué auprès de passants lambdas. On leur demande de citer des célébrités ou des artistes féminines. Les réponses sont sans appel : personne n'est capable de se souvenir d'un nom en particulier, ce qui prouve le manque de visibilité des femmes dans la sphère médiatique. Cette discrimination du féminin a raisonné en moi comme une grande injustice : il me fallait trouver le moyen de mettre en avant les femmes oubliées de l'Histoire

Et c’est ainsi qu’Audrey Marty à découvert au détour de ses recherches l’incroyable personnalité de Jane Dieulafoy.  Du musée du Louvre, aux Archives de l'Institut de France, des archives familiales toulousaines au cimetière de Terre-Cabade (le Père-Lachaise de la ville rose), elle a suivi les pas de Jane et de son mari  archéologue Marcel.  Elle en a fait un livre « Le destin fabuleux de Jane Dieulafoy, de Toulouse à Persépolis, l’aventure au féminin » qu’elle vient de publier chez « Le papillon Rouge Edition » en mars 2020.

Ce livre nous plonge dans la vie d’une femme charismatique qui fut l’une des toutes premières françaises à recevoir la Légion d’honneur….et obtenir l’autorisation de porter un pantalon !  Photographe, exploratrice, écrivaine, conférencière hors-pair.., Jane Dieulafoy fut aussi une pionnière dans le combat pour les droits des femmes. Les découvertes archéologiques de ce couple hors pair sont rapportées en France pour être exposées au Louvre, où le 20 octobre 1886, on inaugure les deux « salles Dieulafoy »

Si votre curiosité est titillée, Audrey Marty vous convie à deux évènements autour de son livre :

Le dimanche 13 septembre, à 18 h 30, en web conférence via l’application zoom : « Les femmes, les grandes oubliées de l’Histoire » avec Feminist in the city. (Réservations obligatoires)

Et du 15 septembre au 21 novembre, à la Bibliothèque d’étude et du patrimoine à Toulouse, une exposition : De Toulouse à Persépolis, sur les traces des archéologues Jane et Marcel Dieulafoy.

Et si vous souhaitez en savoir plus, Audrey a réaliser un site internet dédié à son livre sur Jane Dieulafoy

Si vous souhaitez visiter l'exposition : De Toulouse à Persépolis, sur les traces des archéologues Jane et Marcel Dieulafoy,

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles