Menu

Idée de sortie pour ce week-end : art à Roques

2020080723560420200807181806jpg.jpg

Un vernissage réussi

La chaleur de ce vendredi n’a pas effrayé le public qui est venu en nombre assister au vernissage de l’exposition de peinture - photo - sculpture dans le petit village de Roques.

Initiée par Daniel Peyrou, président de la Cimaise Armagnacaise, cette manifestation revêtait, cette année, une forme particulière. (voir notre édition du 5 août 2020)

Développer la culture à Roques et valoriser son village natal, tel est le double objectif de Daniel Peyrou qui, pour l’atteindre, a eu l’idée d’attribuer à chaque artiste un lieu du village.

C’est ainsi que plan en main, on déambule dans le village pour visiter les galeries éphémères que sont l’église, l'école, le lavoir, le chai....

À 19 h, sur la place du petit village, Daniel Peyrou a présenté les dix artistes avant de proposer, à l’ombre des arbres, le verre de l’amitié.

Rencontre avec quelques artistes exposants :

L’Auscitain Christian Joubert expose, dans l’école, ses toiles de style contemporain.

Il a commencé par de la peinture figurative, essentiellement de la tauromachie et des marines.

Puis il a eu un coup de cœur pour les précurseurs de l’abstrait lors d’une visite de Beaubourg et a décidé de changer de registre et de passer au contemporain.

Il a eu des prix et des encouragements de critiques d’art à poursuivre dans cette voie.

Sa technique est mixte, peinture acrylique, collage, feutre.

« Quand je commence un tableau abstrait, je commence par faire un trait en général au centre puis je compose autour de ce trait. Parfois, cela peut être un collage qui me sert de point de départ. Je recherche ensuite l’équilibre. L’inspiration vient au fur et à mesure. »

Christian Joubert ne peint jamais sur un chevalet mais toujours à plat.

«  Quand j’ai fini mon tableau, je le mets sur un chevalet et là je vois s’il est bon ou pas ! »

On retrouve des éléments récurrents comme un cercle présent sur chaque tableau, sans que cela ait une signification particulière.

Son passé d’imprimeur est peut-être à l’origine de son goût pour la géométrie et l’équilibre qui caractérisent ses tableaux, véritables voyages artistiques pour le spectateur.

Sous les arches à côté de l’école, sont exposées les œuvres de Dominique Mian, native de Mauvezin, qui vit à Rozès.

Aujourd’hui à la retraite, elle espère que la peinture sera désormais omniprésente dans sa vie quotidienne.

Elle est totalement autodidacte depuis 20 ans.

Ses toiles sont des peintures à l’huile.

Ses sujets de prédilection, ce sont les personnages.

« Ce ne sont pas des portraits, ce n’est pas vraiment du figuratif et, d’ailleurs, j’ai envie d’aller vers quelque chose de moins figuratif, de plus léger, de moins appuyé. »

Ses derniers tableaux représentent des hommes.

« Pendant vingt ans, je n’ai fait que des femmes ! Je me suis dit qu’il était temps de changer un peu ! »

Un seul tableau représente un paysage.

«  Je suis pourtant une admirative de la nature, mais j’ai l’impression que quand je fais un paysage, je ne représente pas ce que je ressens. Donc, je préfère ne pas en faire ! »

 

Du côté du lavoir, c’est Dany Angeleri, une Roquoise, qui expose ses photographies.

Photographe amateur depuis une dizaine d’années, elle présente toute une série de photos sur le thème du flamenco.

Pourquoi cette thématique ?

« Je faisais du flamenco et quand j’ai arrêté de danser, j’ai décidé de garder le lien avec ce monde qui me fascine en le photographiant.

Ce que je veux montrer, c’est le mouvement et l’ambiance. Tout le monde me parle de couleurs, mais je préfère le noir et blanc qui, pour moi, est le plus à même de traduire l’atmosphère du flamenco.

Ce qui me plaît le plus dans le flamenco, c’est le chant. Mais je photographie davantage les danseurs pour le mouvement. »

Ce qu’elle aime aussi photographier, c’est la nature, de vieilles branches, des troncs…

Dans la fraîcheur de l'église, les œuvres de grand format de l'artiste plasticien Campistron :

Dans le chai, les peintures de Michael Fell, Thomasz Marczewski et les sculptures de Tim Morgan :

Au lavoir, les oeuvres sur supports originaux et variés de Monique Lamy :

Et bien d'autres œuvres et d'artistes encore à découvrir samedi 8 et dimanche 9 août, de 10 h à 19 h à Roques !

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles