Menu

Une autre fresque, plus axée vers la fiction... par l'artiste Virginie Loze

001.JPG

« La créature du Lac », une inspiration fantastique de l’artiste

Il fallait une bonne dose de volonté, jeudi, sous une chaleur étouffante,pour réaliser cette magnifique  fresque tout près du lac, même si la proximité de l’eau semblait apporter un peu de fraîcheur à l’artiste. Virginie Loze vient de Toulouse, avec une personnalité dynamique, toute en finesse d’esprit, avec un tonus qui ne laisse pas indifférent les curieux observant son travail.

« La créature du lac », un univers artistique associé à la proximité du lac. Cette fresque représente une créature aquatique, les couleurs s’harmonisent parfaitement avec l’environnement de plein air, changeant au fil des saisons. L’Office de tourisme a changé de physionomie, l’art s’est implanté sur deux façades nord et ouest, et cela, dans le cadre d’un parcours d’Art, organisé par l’association Cultures Portes de Gascogne, avec huit œuvres uniques disséminées dans des villages autour de l'Isle-Jourdain, sous la houlette d’Aurélie Bégou (cheffe du de ce projet culturel). Un mélange de couleurs chaudes, rouge, orange (les coraux) jaune, (fleurs)  marron, beige, complémentaires des verts du paysage et couleurs froides, (bleu clair, violet clair et foncé) en contraste avec les couleurs chaudes.

Une vraie palette aquatique, on imagine en effet, un «Avatar » façon Virginie, qui nage dans ces eaux du lac. Cette eau mystérieuse, un peu lagon vert, légèrement  floue, mais néanmoins attractive…cette figure semble sortir du lac, est face à elle, un œil prolongé de ramifications décoratives évoquant un cerveau. L’ensemble se réfère à la Semeuse, illustrant le dictionnaire Larousse, et aux motifs décoratifs de la maison Claude Augé, éditeur de l’encyclopédie, ainsi qu’au Musée Campanaire de l’Isle-Jourdain. Ce projet artistique est un support de réflexion sur les enjeux contemporains comme les changements environnementaux, de même un regard sur le patrimoine et le paysage. Il répond à un intérêt local, et à une nouvelle attractivité et de nouvelles clientèles, et permet d’accroître l’image de la Gascogne Toulousaine rurale et se tourne vers la modernité.

Virginie Loze confie : « le mur était vierge, une composition pyramidale m’a évoqué des peintures religieuses hiérarchisées. Ainsi, j’ai représenté une créature qui pouvait sortir du lac, œuvre opaque, qui correspond au trouble de l’eau du lac. Elle est représentée de profil, on ne sait pas si c’est un homme ou une femme, l’interprétation est aussi libre pour chacun. Il y a également des fleurs de pissenlit, à la façon d’Hamlet dans « To be or not to be », un œil est peint en place d’une fleur, symbole de la connaissance, dans l’histoire de l’iconographie. C’est l’œil du savoir, de la pensée, le personnage est représenté en vis-à-vis avec cet œil. Il est relié à un ensemble d’éléments décoratifs issus eux-mêmes de l’ensemble décoratif du Musée Campanaire et du Musée Claude Augé, fragments, courbes, ferronneries sont ainsi posés sur le mur.

La méthode est issue de l’obligation sur chantier, j’ai quinze jours pour le réaliser et au vu de la surface, je ne peux me permettre de perdre trop de temps à improviser. Je travaille à l’acrylique et au pinceau ultra-fin de 1 cm. Les couleurs sont à la fois estivales et adaptées aux différentes saisons de l’année, un tronc d’arbre, des feuillages, couleurs froides et chaudes…. »

Quelques mots sur son parcours

Virginie Loze est une artiste peintre diplômée de l’ISDAT de Toulouse, a été étudiante Erasmus à Santa Cruz de Tenerife. Elle développe sa recherche artistique à Paris durant dix ans, expose à la galerie Agnès B, au Salon de Montrouge, à Düsseldorf et à Pérouse en Italie. Installée récemment à Toulouse, elle a participé aux éditions 2005 et 2018 du festival international  « Le Printemps de Septembre ». Son œuvre est dans la collection du musée FRAC Les Abattoirs Occitanie.

Elle va repartir, dans quelques jours, laissant une œuvre étonnante, que chacun peut déjà admirer sur les bords du lac, l’art est là, à la portée de tous les regards. 

007.JPG
L'artiste est près de Gratien et d'Aurélie Bégou (Cheffe du projet culturel PETR Pays Portes de Gascogne)
003.JPG
" La créature du Lac" en hauteur
004.JPG
Autre vue sur la droite
008.JPG
Le lac est tout près
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles