Menu

L'art plastique et urbain à L'Isle-Jourdain

20200705_133747.jpg

Une fresque réalisée par deux passionnés

Dans le cadre d’un parcours d’Art faisant partie d'un projet intitulé "Itinéraires Artistiques en Pays Portes de Gascogne", sous la houlette d’Aurélie Bégou (coordinatrice dudit projet), aujourd’hui, deux jeunes artistes de talent viennent montrer ce qu’un mur blanc peut devenir en trois jours, c'est-à-dire une fabuleuse histoire. Sous les mouvements et l’imaginaire de SupaKitch et Koralie, on peut le définir comme de l’«Art Urbain », il permet, aux promeneurs, automobilistes et autres, de poser un autre regard sur la ville. SupaKitch et Koralie sont installés devant cet écran, autodidactes, globe-trotteurs, ils ont sillonné des pays, arrivent de Montpellier et iront par la suite à Dax, puis rentreront chez eux, du côté de Biarritz.  Koralie ajoute : «  nous sommes des artistes pluridisciplinaires, en ce qui me concerne, c’est la végétation, la symétrie, une répétition dans un esprit dit art déco. Pour SupaKitch, c’est le mouvement, la matière, la lumière, le rythme. Nous sommes très complémentaires, cela fait longtemps que nous travaillons en commun sur les murs ».

Ils ont une complicité dans la vie comme dans leur réalisation. Maîtrisant la surface, avec des profondeurs, des vides et des pleins, ombres et lumières, c’est une envolée créative…parfois abstraite, mais également narrative comme par exemple ici : des palmiers éventails, la fraicheur par le bleu représentant l’eau (d’un bleu peut-être un primary cyan ou encore un bleu royal, toujours à l’acrylique) un peu de terre et le résultat est surprenant… un rêve calme pour un été, sous les parasols et au bord de l’eau !

Ils peignent leurs fresques aux quatre coins du monde, New-York, Paris, Rome, Cape Town, Götheborg, Francfort, Los Angeles…souvent à taille humaine, pour des institutions, des entreprises (restaurants, hôtels) …ou des collectionneurs privés. Leur processus est souvent monté en vidéo, certaines ont été vus entre 50 000 et 2 millions de fois sur internet.

Un petit mot sur leur parcours

Koralie est née en 1977, est originaire d’un village en petite Camargue. Peindre, dessiner et maquetter sont ses passions depuis l’enfance. Elle fait ses études d’architecture à Montpellier ; en parallèleelle commence à exposer et réalise sa première peinture dans la rue en 1999, et devient une des premières femmes françaises à s’exprimer illégalement in situ.

Quant à SupaKitch, né en 1978, est originaire de la banlieue parisienne. Il peint, pour la première fois, sur les murs à l’âge de 12 ans. Fait ses études de graphisme, puis travaille dans des agences de pub en journée, et fait du graffiti la nuit. Il commence à mélanger les techniques sur les murs à la fin des années 90 : bombes, pinceaux, pochoirs, collages, et circuits-imprimés, et ils se rencontrent en 2001, à l’occasion d’une fresque qu’on leur avait demandé de peindre.

Ils vont repartir vers de nouvelles aventures picturales et laisseront, aux Lislois, cette fraîcheur et cette spontanéité qui les caractérisent, par le biais de leur fresque que chacun peut admirer au pied du mur du Presbytère.

20200705_133954.jpg
Evolution
20200705_134420.jpg
Des palmiers éventails superbes
20200705_135015.jpg
Fin de la fresque, ciel et couleur se confondent...que du bonheur, .bravo aux artistes !
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles