Menu

Nuit des retraites : pourquoi à l'hôpital ?

Black Profs.JPG

Communiqué "Les Black Profs 32"

Les Black Profs 32 ont décidé de faire une nuit de retraite dans le hall de l'hôpital d'Auch pour réaffirmer leur volonté de mener, en lien avec d'autres secteurs en luttes, des actions dénonçant les réformes ultra-libérales du gouvernement Macron. Cette action est donc l’occasion de fédérer au-delà des rangs des enseignants contre le projet de réforme des retraites et, plus globalement, pour la sauvegarde du Service Public.

Une cinquantaine de Black profs et d'agents hospitaliers ont donc investi pacifiquement, ce mercredi soir 5 février, le hall de l'hôpital et s'y sont installés pour la nuit. 

Alors que la direction de l'hôpital avait annoncé une évacuation par les forces de l'ordre à partir de 22 h, devant notre détermination et le caractère pacifique et respectueux des lieux de l'action, l'intervention policière n'a finalement pas été demandée. 

Black Profs et hospitaliers se sont donc organisés pour la nuit, partageant un repas tiré du sac et multipliant les échanges sur leurs missions de service public et les multiples attaques dont celui-ci fait l'objet. 

Le secteur de la santé, comme celui de l'éducation, est touché de plein fouet par ce projet de loi. Nous sommes donc venus assurer les personnels hospitaliers de notre entière solidarité : nous réclamons avec eux des lits, des augmentations d’effectifs et de salaires, un scanner public pour l’Hôpital d’Auch, comme nous luttons contre les nombreuses réformes qui visent à la mise en concurrence et à la privatisation du service public d'éducation. 

Des renforts ont d'ores et déjà annoncé leur venue pour un petit-déjeuner solidaire dés 7 h 30 ce jeudi, avant un départ en cortège pour rejoindre la manifestation à 11 h. 

D'autres actions sont d'ailleurs prévues dans la journée.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles