Menu

Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation : "La carte des ZDS ne sera pas révisée".

P1640131.JPG

La visite du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume, a débuté en douceur, ce vendredi matin 10 janvier, par une première visite, à 8 h 30, chez Nataïs, à Bézéril, leader européen du pop-corn. L’occasion pour le président du groupe, Michaël Ehmann, de retracer l’historique de l’entreprise et ses objectifs au niveau de l’agroécologie pour un développement durable dans le respect de l’environnement. Michaël Ehmann a souligné notamment l’implication des agriculteurs locaux au niveau de la captation de carbone dans leurs champs, cela d’ailleurs leur permet d’en être rémunérés. Ce qui fera dire au ministre à propos de Nataïs : « Vous êtes le modèle de la chaine alimentaire ».

Après avoir visité les installations et l’usine de production, Didier Guillaume rendit visite à Alain De Scorailles, maire de Blanquefort et agriculteur céréalier sur 240 ha. Lequel dévoila, diapositives à l’appui, ses modes de cultures par des « couverts végétaux » dont les féveroles, bons capteurs de carbone, et de l’importance des vers de terre. Il fit remarquer aussi que le couvert végétal évite l’érosion des sols par l’eau, laquelle restant dans les champs, laisse les limons sur place.

Lors de la conclusion de ces deux visites matinales, Didier Guillaume estime qu’à propos du glyphosate « on ne peut pas laisser les exploitants sans alternatives, on ne va pas remplacer une molécule chimique par une autre molécule chimique, l’INRAE, premier institut au monde, effectue les recherches pour trouver une autre molécule non chimique ». Quant aux zones défavorisées simples, le ministre affirme « que la carte ne sera pas révisée, il y a des recours, la justice administrative nous le dira ». Enfin sur la question de l’eau, « l’idée est à nouveau d’autoriser la création de retenues pour ensuite redistribuer l’eau. Il faut que les projets soient territoriaux ».

La matinée se conclura à la préfecture où Didier Guillaume avait rendez-vous avec les diverses organisations professionnelles agricoles.

P1640113.JPG
Arrivée du ministre, Didier Guillaume, à Nataïs.
P1640143.JPG
Les personnalités à l'écoute de Alain De Scorailles.
P1640163.JPG
Alain De Scorailles entouré du président de la Chambre d'agriculture, Bernard Malabirade, et du ministre, Didier Guillaume.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles