Menu

Pimao va harmoniser les cantines du Bas-Armagnac

0 Jean-Luc Lian-Calvignac Hugo Dereymez Michel Gauthier et Bernard Pierre 1bis 081119.jpg

Une assemblée générale très dense pour son 1er anniversaire

Vendredi 8 novembre, à Nogaro, l’association Pimao (1) tient sa première assemblée générale depuis sa création en janvier 2018. Créée, notamment, pour prendre la relève du comité des fêtes de Perchède pour organiser l’Écofête, Pimao a une ambition plus large. Son président, Bernard Pierre, la formule ainsi : « Mieux vivre au pays dans un monde qui change et, pour cela, fédérer les efforts pour améliorer notre terroir de vie ». Fatma Adda, conseillère régionale, assiste à l’assemblée. Une des principales actions va consister à harmoniser les cantines du Bas-Armagnac pour une alimentation durable.

Et Bernard Pierre, dans son rapport moral, affirme avec clarté et fermeté les principes d’action de l’association :

  • Pimao a un caractère professionnel, le contraire du dilettantisme,

  • Pimao collabore étroitement avec la communauté de communes et le PETR Pays d’Armagnac,

  • Pimao n’est pas un club fermé « pour le seul plaisir de ses membres », elle veut s’ouvrir au Pays d’Armagnac et fédérer des compétences pour travailler pour l’intérêt général,

  • Pimao veut faire sa part du travail d’amélioration.

Notons que la situation financière, présentée par Christian Cuvellier, est saine. Enfin, le président invite les adhérents à « sensibiliser les particuliers et les entreprises aux actions [de l’association], dont ils profiteront directement ».

Principales actions menées

Initier un Plan alimentaire territorial – Hugo Dereymez, chef de projet, annonce qu’un groupe de travail et de réflexion d’élus communautaires a été créé pour envisager des actions sur l’alimentation du territoire. Il a décidé de traiter en priorité la restauration scolaire. En effet, elle prépare 600 repas par jour et peut donc être un moyen de « relocaliser l’économie alimentaire ».

Parallèlement, l’alimentation durable est le thème choisi pour l’écofête de juillet 2019, en « cohérence » avec la Région qui fait de l’alimentation durable une grande cause régionale. Mais vu que l'intercommunalité n’a pas la compétence scolaire, Pimao propose de jouer un rôle porteur.

Le projet prévoit d’harmoniser les cantines scolaires et de former leur personnel.

Objectif web - Jean-Luc Lian-Calvignac, chef de projet, rend compte de son travail considérable pour installer Pimao. En la rendant visible sur les réseaux sociaux et sur les sites d’événements pertinents. Il a créé de nouvelles pages Facebook, Linkedin et Hello Asso pour faciliter les échanges avec les membres. Tout en reconstruisant entièrement le site de l’association. Et les résultats sont encourageants. Notons aussi la création d’une lettre d’information mensuelle. Tous ces efforts permettent de suivre l’évolution de la popularité de Pimao, grâce à des états chiffrés des visites sur les réseaux sociaux.

L’objectif 2020 : augmenter le nombres de visiteurs et créer une relation continue avec eux.

Le patrimoine environnemental et immobilier – En l’absence de Gilbert Tarozzi, chef de projet, c’est Alain Marin, maire de Perchède, qui lit son exposé. Il s’agit de respecter, d’entretenir et de rénover ce patrimoine : écopâturage, écopêche, restauration d’un lavoir à Lannepax, sauvegarde de trois églises (en cours) et conférence sur les étangs de l’Armagnac au château de Pesquidoux.

Histoire de Perchède - Le chef de projet, Michel Gauthier, travaille sur le thème « Si Perchède m’était conté ». Il souhaite que l’emban (2) de l’église devienne un lieu de réunion pour discuter Histoire, notamment pour recueillir les souvenirs des Anciens. Un lieu où règne laïcité et tolérance. Pimao adhère à la Société archéologique du Gers.

Boran Pi fait le bilan de son stage à Pimao – Boran Pi est un jeune étudiant chinois en cours d’études dans une école commerciale de Lyon. Il termine une mission du Service civique qu’il a effectuée auprès de Pimao. Il fait un bilan positif de son séjour et de ce qu’il a appris. Comme préparer un événement avec des ressources limitées (l’écofête), comprendre le mode de vie en Armagnac, rencontrer des gens de professions variées et améliorer son français.

Fatma Adda souligne que la Région Occitanie est très attentive à ce que fait Pimao et au travail avec les collectivités.

N.B. -  La photo du haut de page représente de droite à gauche : Bernard Pierre, Michel Gauthier, Hugo Dereymez et Jean-Luc Lian-Calvignac.

(1) Voir la photo. (2) L’emban (vestibule) de l’église de Perchède va être aménagé en hall d’exposition et de rencontres.

00 Pimao.jpg
1 Fatma Adda Alain Marin et Christian Cuvellier 1bis 081119.jpg
Fatma Adda, Alain Marin et Christian Cuvellier
5 Michel Gauthier et Bernard Pierre 1bis 081119.jpg
Michel Gauthier et Bernard Pierre
3 Boran Bi 1bis 081119.jpg
Boran Bi
4 Fatma Adda 1bis 081119.jpg
Fatma Adda
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles